30 pistes éprouvées pour arrondir ses fins de mois

Louer sa voiture à un particulier

S’il vous est déjà arrivé de louer un véhicule pour partir en vacances ou pour un déménagement</a >, vous pouvez également mettre votre propre voiture en location pour un autre particulier. Adressez-vous pour cela à des entreprises spécialisées comme Drivy, OuiCar ou Koolicar, ou bien louez en direct. Pensez à souscrire un contrat d’assurance spécifique qui couvre les éventuels dommages pendant la période de location et vous permette de sauvegarder votre bonus-malus. Pour une voiture citadine de moins de cinq ans, vous pouvez en tirer environ 20 euros pour 24 heures avec 50 kilomètres, sachant que la plateforme prend une commission sur le prix final.

Faire du costockage

Entre deux déménagements ou lorsque la famille s’agrandit, le besoin d’espace se révèle parfois un véritable casse-tête, quand d’autres disposent de garages ou d’abris non utilisés. Plusieurs sites se sont donc spécialisés dans la mise en relation entre ces particuliers, comme par exemple Ouistock, Costockage ou jestock.com. Selon la surface de l’espace de stockage que vous louez, vous pouvez gagner de 10 à 2 000 euros par mois environ. Les grandes villes, Paris en tête, rapportent davantage : selon jestock.com, comptez 9 euros par mois et par mètre carré à Paris, 7 à 4 euros ailleurs.

Devenir client mystère

Etre payé à faire les magasins, manger au restaurant, ou dormir à l’hôtel c’est possible… A condition d’avoir tous vos sens en alerte et d’être prêt à rendre des comptes. Car de nombreuses entreprises emploient de façon ponctuelle des clients mystères pour s’assurer que le service fourni est à la hauteur. Cette activité ne rapporte pas beaucoup, mais vos frais sont entièrement remboursés – jusqu’à une certaine limite. A quoi s’ajoute une rémunération qui varie – en générale une dizaine d’euros l’heure – et prend parfois la forme de bons cadeaux. Pour devenir client mystère, vous pouvez vous inscrire sur des sites comme devenirclientmystère.com, RefletClient ou Qualivox.

Adopter le statut de micro-entrepreneur

Quelle que soit l’activité, le meilleur moyen d’en tirer profit financièrement quand on débute, est peut-être d’adopter le statut de micro-entrepreneur (ex auto-entrepreneur). Imaginons que vous réalisiez et vendez régulièrement des objets en cuir (sacs, pochette…). Si vos revenus commencent à être significatifs, vous risquez d’être considéré comme commerçant et d’assumer des contraintes (cotisations sociales, déclaration d’impôt spécifique…). Grâce au régime du micro-entrepreneuriat, vos démarches sont simplifiées et vous ne payez des cotisations sociales que si vous vendez. Pour obtenir ce statut, contactez le Centre de formalités des entreprises (CFE).

Vendre des plats mitonnés

Vos talents culinaires impressionnent vos amis et votre famille les dimanches midis ? Et si vous en faisiez profiter vos voisins tout en tirant profit de vos compétences ? Certains sites comme Frichti, MonVoisinCuisine et KelPlat proposent de mettre en relation ces chefs amateurs avec des clients. Les prix sont fixés librement, et les clients peuvent récupérer leur commande directement au domicile du cuisinier en herbe. Frichti propose même un service livraison, mais cela ne s’adresse pour l’instant qu’aux Parisiens. Selon la difficulté du plat proposé – un simple apéritif ou un plat chaud complet – les prix oscillent de 2 à 10 euros environ.

Proposer ses services : jardinage, bricolage…

Si vous avez du temps libre et des compétences en travail manuel, proposez vos services à un particulier pour tondre sa pelouse, effectuer des petits travaux de bricolage, repeindre des volets… Pour ce type d’activité, soyez à l’écoute de votre entourage car ces jobs se décrochent souvent grâce au bouche à oreille. Sinon, il existe également la possibilité de prendre contact avec des associations spécialisées ou des sociétés de services qui cherchent de la main d’œuvre. Certains sites, comme jemepropose.com peuvent aussi vous aider à trouver des missions. En revanche, ne vous attendez pas forcément à toucher beaucoup plus que le Smic horaire (9,67 euros bruts).

Lire des mails publicitaires

Et si vous lisiez vos mails publicitaires au lieu de les envoyer directement à la corbeille ? L’activité n’a certes rien de passionnant mais peut vous assurer rapidement et facilement quelques euros par mois. Car à chaque mail publicitaire ouvert et lu – même rapidement – la somme de 3 à 10 centimes peut vous être reversée. Avec une moyenne de 5 mails envoyés chaque jour, vous pouvez escompter environ 8 euros gagnés en quelques secondes chaque jour – sachant que, parfois, vous lisez des mails publicitaires gratuitement ! Pour recevoir ce type de mails, vous pouvez vous inscrire sur Fourmilimails, Moolineo ou encore Qassa.

Vendre ses photos

Passion ou simple passe-temps occasionnel, la photographie peut aussi vous aider à arrondir vos fins de mois. Car de nombreuses bibliothèques d’images, comme Flickr, Fotolia, Shutterstock ou encore 123RF sont preneuses de toutes sortes de clichés – paysages, monuments, situations du quotidien, etc. Selon l’originalité de la photo et la licence choisie, les prix varient, tout comme la commission retenue par le site qui vous sert de galerie. Les gains espérés ? De quelques centimes à plusieurs milliers d’euros par mois.

Animer une soirée

Vous êtes connu dans votre cercle d’amis pour être un bon programmateur musical dans les soirées que vous partagez. Et si vous utilisiez ce talent pour gagner de l’argent en animant des soirées ? Mariage, anniversaire, séminaires… Les occasions ne manquent pas. Pour gagner de l’argent en faisant cette activité, un seul mot d’ordre : se faire connaître. Pour cela tous les moyens sont bons mais le meilleur reste le bouche-à-oreille. N’hésitez donc pas à en parler le plus possible autour de vous. En termes de rémunération, comptez en moyenne entre 400 et 500 euros la soirée.

Organiser des ventes en réunion

Que ce soit pour des vêtements, des bijoux, des équipements ménagers ou bien d’autres produits, la vente en réunion ne se démode pas. Le principe inventé par Tupperware est simple : vous assurez l’organisation matérielle d’une vente à votre domicile face à des personnes que vous avez démarchées dans votre entourage. La rémunération est en général basée sur un pourcentage des ventes : 20 à 30 % environ chez Tupperware par exemple. Et des primes peuvent être accordées en fonction du volume d’affaires réalisé. Seule contrainte : avoir du temps pour organiser ces réunions.

Accepter d’être cobaye pour la médecine

Certains laboratoires pharmaceutiques et fabricants de produits de beauté recherchent de temps à autre des personnes pour tester des médicaments, des traitements ou encore des nouveaux produits. Pour ce genre de pratique, il s’agit tout de même de savoir précisément où vous mettez les pieds et si vous êtes exposé à certains risques. Les laboratoires exigent des critères précis (non fumeur, pas d’antécédents médicaux, etc.). Si vous êtes intéressé, vous pouvez vous faire connaître en vous inscrivant par exemple sur le site devenir-cobaye.fr, qui met en relation avec les chercheurs, ou test-clinique.fr. La rémunération, elle, est souvent intéressante, parfois jusqu’à plusieurs milliers d’euros, mais varie beaucoup selon la durée des tests.

Tester des sites, applis et jeux vidéo

Vous adorez surfer sur Internet ou jouer sur console et mobile ? Cette activité va vous ravir : tester l’ergonomie de sites, d’applications et de jeux vidéo. Certaines sociétés contraignent les testeurs à se rendre dans leurs
locaux, comme par exemple Actualys&You à Paris, mais vous pouvez aussi tester depuis chez vous via Testapic (7 euros par test) ou Danvin (jusqu’à 75 euros par test). Certaines plateformes, comme Google Experience Utilisateur, Altics ou Ludotic rémunèrent exclusivement en bons d’achats. La durée des tests varie d’une quinzaine de minutes à plusieurs heures.

Assurer la promotion de produits en magasin

Proposer des dégustations dans une grande surface, accorder des bons de réduction… Bon nombre d’enseignes, notamment alimentaires, ont régulièrement besoin de personnes pour assurer la promotion de leurs produits. Il s’agit d’une activité qui réclame du culot et des facilités orales, mais pas vraiment de connaissances pointues. Côté rémunération, elle dépend souvent du nombre de produits achetés. Toutefois, vous pouvez tabler sur un salaire horaire équivalent au Smic horaire (9,67 euros), en plus de la commission sur le volume de vente.

Afficher de la publicité sur sa voiture

Même si cela peut sembler peu esthétique, il est possible de gagner de l’argent en acceptant d’afficher de la publicité pour une marque sur sa voiture. C’est ce que proposent par exemple les sociétés Pub’n’Drive ou Up-skin même si cette dernière s’adresse uniquement aux conducteurs de Smart. Selon la durée de la campagne publicitaire, vous pouvez espérer toucher jusqu’à 50 euros par mois chez Pub’n’Drive alors qu’Up-skin propose un loyer de 169euros par mois. Attention tout de même, vous vous engagez à respecter certains engagements : zone géographique limitée, kilométrage minimum, etc.

Autoriser la publicité sur son terrain

Vous êtes propriétaire de votre maison ? Avez-vous déjà pensé à accueillir un panneau publicitaire sur votre toit, un mur ou votre terrain ? En fonction du trafic routier, de la visibilité du panneau et de la taille de l’agglomération, vous pouvez obtenir un loyer allant de 100 à 1 500 euros par an. S’il s’agit d’un loyer variable, le gain est lié au nombre de campagnes publicitaires relayées sur le panneau par tranche de sept jours : il peut s’agir d’une bonne solution si l’emplacement est de qualité et donc susceptible d’être attractif pour les annonceurs.

Effectuer des opérations ponctuelles pour des entreprises

Dans une logique de communication et de développement, certaines marques ou instituts de sondage réalisent des enquêtes d’opinion auprès des consommateurs et les confient à des salariés ponctuels. Peut-être une occasion à saisir ? D’autant que les opérations proposées se déroulent en fonction de vos disponibilités. En revanche, il est souvent exigé que vous disposiez d’un véhicule personnel et d’une ligne téléphonique, les frais étant ensuite remboursés. Concernant la rémunération, tablez sur le Smic horaire de 9,67 euros bruts.

Rentabiliser sa passion

Vous pratiquez la musique ou le théâtre ? Il peut aussi s’agir d’un moyen pour gagner un peu d’argent (environ à partir de 100 euros la soirée) pour peu que vous ayez une maîtrise correcte de votre art. De nombreux bars recherchent des musiciens pour animer leurs soirées. Si le cachet ne sera peut-être pas très élevé dans un premier temps, il peut devenir plus important et régulier si votre performance plaît. Guettez également les scènes ouvertes certains soirs de la semaine : ce sont de bonnes occasions de se faire repérer. Même chose pour les comédiens en herbe. Pour ces derniers, il existe aussi la possibilité d’intégrer une troupe de théâtre et espérer toucher une part de recette lors d’un spectacle.

Faire partie d’un panel de consommateurs

En participant à des tests de produits ou à des réunions de consommateurs proposées par des sociétés, vous pouvez obtenir une indemnisation allant jusqu’à 60 euros de l’heure. Mais sachez que vous ne serez pas sollicité systématiquement, votre profil ne collant pas toujours aux tests effectués. Si vous êtes intéressé, le mieux est de contacter des instituts d’études comme Repères, Qualipsy ou BVA qui proposent régulièrement par le biais de leur site Internet des participations à des réunions de consommateurs.

Créer son blog sur Internet

La pratique du blog sur Internet s’est beaucoup développée ces dernières années. L’idée est de développer régulièrement ses idées, son ressenti, sur un thème choisi. Et pour le créer, rien de plus simple : il suffit de choisir un hébergeur de blog qui vous permettra de vous exprimer et vous déchargera des contraintes techniques de mise en place. Ici, le moyen de gagner de l’argent est d’attirer des annonceurs, ce qui n’est pas chose aisée. Il faut que le blog soit lu par le plus grand nombre. Il est donc important de choisir un thème porteur ou original qui n’ait pas encore été suffisamment exploité et de l’alimenter régulièrement en contenus.

Devenir apporteur d’affaires

Imaginons qu’un ami à vous soit spécialisé dans la commercialisation de programmes d’investissement locatif ou tout simplement d’appartements. Si vous lui amenez un client grâce à vos propres contacts, la pratique veut que votre ami vous verse une somme d’argent, qui se situe en général autour de 1 000 euros. Vous devenez ainsi apporteur d’affaires. Une aubaine si vous disposez d’un réseau important de personnes pouvant être intéressées. Encore faut-il connaître quelqu’un qui exerce ce type d’activité immobilière…

Produire et vendre son électricité

Certains particuliers potent pour la revente de l’électricité à EDF. Ainsi, si vous produisez de l’électricité avec une éolienne, vous pouvez compter sur une base de 8,2 centimes d’euro par kWh transmis à EDF, soit par exemple 820 euros par an pour une éolienne produisant 10 000 kWh/an. Pour les panneaux solaires, le tarif de rachat peut atteindre 46 centimes d’euro par kWh, soit une rente annuelle de 920 euros pour un panneau de 20 m² produisant en moyenne 2 000 kWh/an.

Source : linternaute.com