Les 6 premières mesures du président Macron

Vainqueur de l’élection présidentielle, Emmanuel Macron revêtira officiellement le costume de président de la République le 13 ou 14 mai, date à laquelle il pourra commencer à mettre en oeuvre son programme. Tour d’horizon des premières mesures prévues par le président Macron.

Dans une semaine, au maximum, Emmanuel Macron deviendra officiellement le huitième président de la République. Soucieux de ne pas perdre de temps, le prochain locataire de l’Élysée pourrait engager d’importantes réformes dès son arrivée au pouvoir.

  • Moralisation de la vie publique

C’est l’un des principaux chantiers prévu par Emmanuel Macron. Le nouveau Président entend rapidement mettre fin au népotisme des parlementaires en leur interdisant d’employer un membre de leur famille ou un proche. Exercer une profession de conseil pendant la durée du mandat sera également proscrit. La rémunération de ces mêmes parlementaires sera par ailleurs fiscalisée dans son intégralité. Le projet de loi sera mis sur la table du Conseil des ministres avant les législatives de juin, afin d’être voté ultérieurement.

  • Réforme du code du travail

Sur ce point, Emmanuel Macron veut aller vite en légiférant par ordonnances. Le fondateur d’En Marche! souhaite ainsi simplifier le code du travail en donnant plus de place à l’accord majoritaire d’entreprise ou de branche et en encadrant le montant des dommages et intérêts accordés par les prud’hommes en cas de licenciement. Un projet qui devrait aller encore plus loin que la loi El Khomri, en somme.

  • Réforme de l’école primaire

Emmanuel Macron fait de l’Éducation l’une de ses priorités. Dès la rentrée 2017, le nouveau président souhaite limiter à douze élèves l’effectif des classes en zone d’éducation prioritaire, rétablir les classes bi-langues et supprimer en partie la réforme du collège. Les principaux hauts fonctionnaires devraient par ailleurs être renouvelés.

  • Développer la construction européenne

Européen convaincu, Emmanuel Macron devrait rendre visite à la chancelière allemande Angela Merkel pour son premier déplacement à l’étranger. D’ici la fin 2017, il devrait également proposer des conventions démocratiques dans l’Union européenne à propos « du contenu de l’action de l’Union » et sur « ses priorités ».

  • Lutte anti-terrorisme

L’ancien ministre de l’Économie veut maintenir l’État d’urgence. Au cours de l’été, il entend également créer un état-major permanent des opérations de sécurité intérieure, de renseignement et de lutte contre le terrorisme, ainsi que d’une cellule spéciale du renseignement dédiée à Daesh.

  • Audit immédiat sur les finances publiques

Emmanuel Macron veut enfin commander un audit immédiat sur les finances publiques, dès sa prise de fonction, afin de disposer à la mi-juin des données relatives au budget à la fiscalité.