7 000 kilomètres parcourus, 40 morts, une dizaine de territoires touchés : le bilan de l’ouragan Irma

Irma, qui continue sa route vers le nord de la Floride, a dévasté plusieurs territoires. Le point sur les conséquences de ce terrible ouragan.

f709f69_3553-1idbhot.4j6eis5rk9

En dix jours, l’ouragan Irma a parcouru plus de 7 000 kilomètres, du Cap-Vert à la Floride. Rétrogradé en catégorie 1, lundi 11 septembre, il continuait de balayer la côte ouest de la Floride, avec des vents allant jusqu’à 135 km/h et des pluies intenses. Cette gigantesque dépression de la taille du Texas avait auparavant oscillé entre la catégorie 5, la plus élevée sur l’échelle d’intensité des cyclones tropicaux, et la catégorie 2, avec des vents soutenus de 240 à 295 km/h, selon les données du Centre américain des ouragans (NHC).

Né à la fin du mois d’août au large des côtes africaines, cet ouragan a battu le record du supertyphon Haiyan de 2013, aux Philippines, en générant des vents de 295 km/h pendant plus de trente-trois heures, contre vingt-quatre heures pour Haiyan. Selon les déclarations des gouvernements concernés, le bilan provisoire est de quarante morts, dont trois en Floride, et l’ouragan a touché une dizaine de territoires, provoquant d’importants dégâts matériels.

Deux autres morts dues à l’ouragan Katia ont été signalées au Mexique samedi, tandis que José, qui a finalement épargné Saint-Barthélemy et Saint-Martin continuait lundi de s’éloigner vers le nord-est, au-dessus de l’Atlantique, en s’affaiblissant et sans menacer des terres habitées.

  • Aux Etats-Unis, trois morts et 6,3 millions de personnes évacuées

Irma a fait ses premières victimes dimanche dans le sud et l’ouest de la Floride, où trois personnes ont été tuées dans des accidents de voiture, manifestement provoqués par les vents violents et les pluies intenses.

L’ouragan, qui s’était renforcé dans la nuit, passant en catégorie 4, a frappé de plein fouet dimanche l’île de Key West, dans l’extrême sud de la Floride, avec des vents de 215 km/h.

Dans l’après-midi, il avait touché terre sur la côte ouest de cet Etat. Son centre se trouvait lundi matin à environ 40 km au nord-est de la grande ville de Tampa. Irma se dirigeait vers le nord-nord-ouest à la vitesse de 24 km/h et devrait s’affaiblir en tempête tropicale au fur et à mesure de son avancée dans le nord de la Floride et le sud de la Géorgie, dans la journée de lundi.

Au total, 6,3 millions d’habitants ont reçu l’ordre de quitter la Floride, l’une des plus grandes évacuations de l’histoire des Etats-Unis. L’état d’urgence en vigueur en Floride, en Géorgie et en Caroline du Sud a été étendu à la Virginie, plus au nord.

  • A Cuba, au moins dix morts et des dégâts importants

18ee227_32163-1k6eend.gk82pujtt9

Irma a touché Cuba dans la nuit de samedi à dimanche avec des rafales à 260 km/h, selon le centre américain des ouragans (NHC). Il a « gravement affecté » les provinces de Camagüey et de Ciego de Ávila, dans le centre de l’île, selon les autorités, qui ont annoncé lundi que le passage de l’ouragan avait fait au moins dix morts. Il était encore de catégorie 5 en touchant le centre de l’île, puis de catégorie 3 en arrivant à La Havane.

Des pluies diluviennes se sont abattues sur Cuba plusieurs heures avant l’arrivée d’Irma. Un million de personnes avaient été évacuées par précaution et l’électricité avait été préventivement coupée, selon les autorités.

Les premiers bilans font état de dégâts matériels très importants, avec des habitations détruites, un système de distribution d’eau endommagé et des lignes électriques coupées.

L’ouragan est aussi passé vendredi par le sud-est des Bahamas, où il n’a provoqué ni pertes humaines ni dégâts majeurs dans l’archipel.

  • Haïti et République dominicaine, des inondations et plusieurs blessés

88cd122_13658-1fofjau.mbj456ogvi

Haïti, pays classé parmi les plus pauvres du monde, a été touché par Irma jeudi et vendredi. L’ouragan a engendré des inondations et fait plusieurs blessés dans le nord-est du pays, d’après les services de la protection civile. Mais la dépression est passée un plus au nord d’Haïti que prévu, ce qui a atténué son impact.

Irma a également longé le pays voisin, la République dominicaine, qui a été balayée jeudi soir par des vents de 285 km/h et de fortes pluies, obligeant à évacuer quelque 20 000 personnes. Au moins 2 135 logements ont été affectés.

  • A Porto Rico, deux morts et d’importantes coupures d’électricité

40bd3d5_4911cd1c22504df2a8b6335b118ce8d1-4911cd1c22504df2a8b6335b118ce8d1-0

L’ouragan a longé jeudi le nord du territoire américain de Porto Rico, avec des vents de 295 km/h, faisant au moins deux morts et provoquant coupures de courant et fortes précipitations. Plus de la moitié de ses trois millions d’habitants ont été privés d’électricité. Des rivières sont sorties de leur lit dans le Centre et dans le Nord.

  • Au moins huit morts dans les îles Vierges américaines et britanniques

5de6aca_713bce07d7f64e81964e2bc7c8a0b272-713bce07d7f64e81964e2bc7c8a0b272-0

Dans les îles Vierges américaines, les autorités ont fait état d’au moins quatre morts et d’importantes destructions. Dans les îles Vierges britanniques, Irma a fait au moins cinq morts.

  • A Saint-Barthélemy, Saint-Martin, et Anguilla, quinze morts et 1,2 milliard d’euros de dégâts

f709f69_3553-1idbhot.4j6eis5rk9

L’ouragan a traversé mercredi l’île française de Saint-Barthélemy, puis celle franco-néerlandaise de Saint-Martin, avec des rafales de 360 km/h. Il a fait dix morts dans la partie française de Saint-Martin et quatre dans sa partie néerlandaise. Les dégâts sont évalués à 1,2 milliard d’euros.

Dans l’archipel britannique d’Anguilla, au nord de Saint-Martin, la police a également fait état d’un mort.

  • Barbuda « complètement dévastée »

b81ee0e_4e84046c4b8a4608940f8627e8345d10-4e84046c4b8a4608940f8627e8345d10-0

Enfin, Irma a frappé mercredi l’île de Barbuda avec des vents atteignant 295 km/h, y faisant un mort. Il était alors de catégorie 5. Cette petite île à l’est de Saint-Martin est « totalement dévastée », a déclaré le premier ministre d’Antigua-et-Barbuda, Gaston Browne.

Source : Le Monde