À Lourdes, le FN diffuse une liste de « Schindler » des logements des migrants

Dans un post sur la page Facebook du Front national des Hautes-Pyrénées, un secrétaire départemental du parti a recensé des adresses où des migrants auraient été installés à Lourdes.

capture-du-2016-10-22-22-43-58

Le FN est opposé à l’accueil des migrants. Ça, tout le monde le sait. Le vice-président du Front national Steeve Briois a même lancé, en septembre, une association de maires, « ma commune sans migrants ». Mais le parti présidé par Marine Le Pen n’entend pas se limiter à cette *simple* initiative.

Le site Street Press relève ce jeudi 20 octobre une publication pour le moins
étonnante du compte Facebook du Front national des Hautes-Pyrénées. Dans ce post, mis en ligne lundi 17 octobre, la section locale frontiste s’insurge contre l’accueil, de 250 migrants à Lourdes. Des migrants qui seront « logés, nourris et soignés gratuitement, et même payés aux frais du contribuable« , ajoute le FN 65.


Rien d’étonnant jusque-là si ce n’est que le FN multiplie les intox sur le sujet (voir ici).

Sauf que cette fois, le FN a décidé de diffuser ce qu’il présente comme une note interne, non confidentielle, à destination des agents de police et qui divulgue l’adresse des appartements de Lourdes dans lesquels sont logés les migrants. Contacté par le Lab, Olivier Monteil, secrétaire départemental du Front national des Hautes-Pyrénées, assume totalement cette initiative. Il dit :

On le fait pour informer les gens de Lourdes puisqu’ils payent leurs impôts. Pourquoi est-ce que ça devrait être caché ?Ils occupent des logements sociaux qui devraient être réservés à des Français. Des logements privés ont même été réquisitionnés. Des terroristes peuvent se cacher parmi eux. On ne doit pas se contraindre à une mesure de précaution.

Interrogé sur des éventuels débordements qui pourraient survenir après la publication de ces adresses et sur la responsabilité qui pourrait alors incomber au FN, Olivier Monteil ne s’estime en rien responsable, au contraire du gouvernement, qu’il accuse directement de mettre en place les conditions d’une confrontation.

Le secrétaire départemental du FN 65 explique en revanche avoir supprimé les commentaires haineux publiés sous le post Facebook. « Pas question qu’on tolère des commentaires racistes« , jure-t-il.

Du côté de la préfecture des Hautes-Pyrénées, on dément le chiffre de 250 migrants avancé par Olivier Monteil. Interrogée par La Dépêche du Midi, Catherine Galinié, directrice de cabinet du préfet, confirme juste 90 places pour les demandeurs d’asiles, gérées par le Centre d’accueil de demandeurs d’asile (Cada), et 18 places d’urgence. Soit 108 en tout. L’association France Terre d’Asile, qui gère le Cada de Lourdes, a porté plainte pour « atteinte à la vie privée et divulgation d’informations pouvant mettre en danger » les résidents, comme le rapporte le Huffington Post.

Le billet s’accompagne d’un texte appelant à voter pour Marine Le Pen en 2017. « Quand on sait que les logements sociaux, payés par nos impôts, sont normalement dédiés à nos compatriotes ayant-droits, nos pauvres, nos retraités, nos agriculteurs dans la peine…on ne peut qu’être révoltés devant cette injustice et cette ‘préférence étrangère’. […] Ça ne peut plus durer. Marine, vite, très vite ! », peut-on lire.

[EDIT 17h30] Dans l’après-midi, le FN des Hautes-Pyrénées a décidé de supprimer son post Facebook

[EDIT 17h49] Modification des illustrations afin de flouter toute donnée géographique

[BONUS TRACK] Intox iconogaphique

À noter que la photo choisie par le FN pour illustrer le post Facebook pose d’autres questions. On y voit des dizaines de personnes d’origine africaine, assises. Problème, cette photo n’a pas été prise à Lourdes, ni même en France, mais en Libye, en 2015. Cette photo AFP présente plusieurs dizaines d’Africains détenus dans un centre de migrants à Misrata, dans l’est de la Libye.

Source : europe1.fr

 

La page est disponible  ici  :

facebook  : https://www.facebook.com/FN.65.TARBES/

41 rue Foch
Tarbes

Appeler le 06 65 86 46 65

fn65@frontnational.com