Attaqué par François Fillon, « Envoyé Spécial » va diffuser l’intégralité de l’interview de Penelope Fillon

C’était l’une des principales lignes de défense de François Fillon lundi 6 février, lors de sa conférence de presse censée marquer le début pour lui d’une nouvelle campagne : le « tribunal médiatique » est contre le candidat de LR à la présidentielle et tous les moyens sont bons pour lui nuire, y compris la diffusion de fausses informations.

Lundi, l’ancien Premier ministre a donc assuré que son épouse avait effectivement travaillé comme son assistante, détaillant ses œuvres et ses émoluments. Il avait également évoqué l’interview de Penelope Fillon donnée en 2007 au Sunday Telegraph et diffusée jeudi 2 février dans Envoyé Spécial, sur France 2. « Je n’ai jamais été son assistante, ou quoi que ce soit de ce genre-là », disait à l’époque Penelope Fillon, contredisant a posteriori la défense de son époux.

Faux, archi faux, a rétorqué lundi François Fillon, dénonçant une interview « sortie de son contexte ». Du coup, Envoyé Spécial a décidé de réagir. Élise Lucet et les deux journalistes de France 2 Tristan Waleckx et Yvan Martinent ont ainsi annoncé la diffusion, jeudi 9 février, sur le site de l’émission de l’intégralité de l’interview de Penelope Fillon au Sunday Telegraph, « sans montage » et « en version originale sous-titrée ».

Une manière de répondre à François Fillon qui, lundi, avait donné sa propre lecture de l’interview de son épouse au Sunday Telegraph :

On s’appuie sur une ancienne interview, en anglais, là aussi sortie de son contexte, dans laquelle elle explique qu’elle n’a jamais été mon assistante. Oui, elle n’a jamais été ma subordonnée. Elle a toujours été d’abord et avant tout ma compagne de travail.

François Fillon avait également assuré que la journaliste qui avait réalisé cette interview s’était « manifestée personnellement » auprès de Penelope Fillon « pour lui dire à quel point elle était choquée de l’utilisation qui avait été faite de ces propos ». Sauf que non : Kim Willsher a précisé dans un tweet qu’elle n’a « jamais dénoncé l’enquête d’Envoyé Spécial« . « Ils ont fait leur boulot. Il y a une fausse rumeur, qui part de faux tweets. Si je suis choquée, c’est par cette fausse rumeur », avait-elle affirmé.

François Fillon avait dans la foulée diffusé, pour justifier ses propos, des mails de la journaliste. Sauf que sur les deux mails, l’un est antérieur à la diffusion du numéro d’Envoyé Spécial. Dans aucun des deux, Kim Willsher ne se dit « choquée de l’utilisation qui avait été faite de ces propos ».

 

[EDIT 10/02] Envoyé spécial a bien en ligne la vidéo intégrale, à retrouver ici

 

Source : lelab.europe1.fr