Attention : votre billet de 20 euros peut valoir plus cher !

Le nouveau billet de 20 euros est entré en circulation le 25 novembre 2015. L’arrivée de ces nouvelles coupures a fait monter la cote des séries actuelles.

billet de 20 euros
Les billets que vous avez dans votre portefeuille valent parfois de l’or. L’arrivée des nouveaux billets de 20 euros a fait monter la cote de certaines coupures actuellement en circulation.

Si vous avez une âme de collectionneur, il est temps de commencer à ouvrir l’œil. Numéro de série, rareté, état… les critères pour connaître la valeur d’un billet sont nombreux. Voici quelques clefs pour vous y voir plus clair.

► Numéro de série
Il est imprimé au verso et comporte un lettre (qui indique le pays d’impression, U pour la France par exemple) suivie de onze chiffres. Les palindromes (série de chiffres lisible indifféremment dans les deux sens, 56883938865 par exemple) ou un même chiffre répété onze fois sont particulièrement prisés. « Pour les nouveaux billets de 20 euros, c’est a priori le numéro de série qui pourra faire la différence. Le tirage sera tellement élevé que seuls les numéros originaux ou avec beaucoup de zéros auront un intérêt », explique à metronews le responsable du site Info-collection.fr.

► Code imprimeur
Cette série de 6 caractères est inscrite dans une étoile au verso de l’ancien billet de 20 euros. La première lettre indique l’atelier ou l’imprimeur qui l’a édité (L pour la Banque de France par exemple). Ensuite, trois chiffres désigne le tirage (plus le nombre est petit, plus le billet est coté). Enfin, comme dans la bataille navale, une lettre et un chiffre donnent la position du billet sur la planche (A1, la case en haut à gauche, est le plus prisé).
EN SAVOIR + >> UN de vos billets de 5 euros en vaut peut être 5000 € !!

► Signature
Certaines signatures de présidents de la Banque centrale européenne sont davantage recherchées que d’autres par les collectionneurs. Celle de Mario Draghi, l’actuel président de l’institution, est moins cotée que celle de Wim Duisenberg et de Jean-Claude Trichet.

Mais c’est surtout la combinaison de tous les critères qui détermine la valeur d’un billet de collection. Ainsi, une coupure de 20 euros, dont le numéro de série comporte trois « 7 » d’affilée, imprimé au Portugal (code M) et signé “Trichet” était proposé à 60 euros ce mardi 24 février sur le site de collectionneurs Delcampe.net.

► Etat du billet
« Plus encore que pour les pièces, l’état d’un billet est primordial dans son argus. Un billet parfaitement neuf vaut jusqu’à 10 fois plus qu’un billet en mauvais état. Chaque pliure, chaque trou d’épingle le dévalorise au point qu’un billet déchiré ne vaut généralement quasiment rien », lit-on sur Info-collection. Un conseil donc, « ne collectionnez que les billets neufs car les chances que ceux qui sont abimés  prennent de la valeur sont très faibles », précise le responsable.

► Rareté
Il faudra s’armer de patience, car les anciens billets de 20 euros resteront longtemps en circulation. Ils prendront sans doute de la valeur « mais pas tout de suite » car ils faudra attendre qu’ils deviennent rares pour devenir chers, précise le collectionneur averti en ajoutant que « dans l’immédiat, il ne faut pas s’attendre à des miracles ». Mais rien ne vous empêche d’investir sur le long terme.

Enfin, même s’ils disparaîtront petit à petit de la circulation, les anciens billets resteront valables encore de nombreuses années. Comme pour les billets de 5 ou 10 euros, aucune date n’a encore été communiquée pour leur fin de validité. Pas de panique donc si vous ne voulez pas jouer les collectionneurs.

 

Source : metronews.fr