Les Balkany mêlés à une affaire de mariage blanc

Le parquet de Nanterre a ouvert une enquête préliminaire pour abus de faiblesse.

La liste des affaires dans lesquelles le couple Balkany est suspecté n’en finit plus de s’allonger. Le parquet de Nanterre vient d’ouvrir un enquête préliminaire pour abus de faiblesse révèle ce mardi 13 décembre France Info. En cause ? Un mariage très suspect sur fond d’opération immobilière.

Six personnes étaient présentes lors de la cérémonie
qui s’est déroulée en juin 2014 à Levallois-Perret, raconte le site d’information. Les deux mariés, le maire Patrick Balkany et trois témoins : Isabelle Balkany, le mari d’une des adjointes au maire et un conseiller municipal.

Lui a une soixantaine d’années et elle est employée à la mairie, proche des Balkany. Premier indice : le mariage n’est jamais publié dans le bulletin municipal. Deuxième élément suspect : la famille du marié n’est pas au courant. Or voilà justement des mois que le marié refuse de vendre son logement à un promoteur immobilier proche du maire, qui travaille pour le compte d’un homme d’affaires de Dubaï et souhaite construire un immeuble.

Le miracle du mariage

Et miracle, huit mois après le mariage le sexagénaire signe finalement l’acte de vente. Le couple se sépare peu de temps après. C’est la famille du marié qui a déposé plainte pour abus de faiblesse.

Toujours selon Franceinfo, tous les participants ont été entendus par la police. L’immeuble quant à lui est en construction.

La liste des affaires dans lesquelles le couple Balkany est suspecté n’en finit plus de s’allonger. Le parquet de Nanterre vient d’ouvrir un enquête préliminaire pour abus de faiblesse révèle ce mardi 13 décembre France Info. En cause ? Un mariage très suspect sur fond d’opération immobilière.

Six personnes étaient présentes lors de la cérémonie qui s’est déroulée en juin 2014 à Levallois-Perret, raconte le site d’information. Les deux mariés, le maire Patrick Balkany et trois témoins : Isabelle Balkany, le mari d’une des adjointes au maire et un conseiller municipal.

Lui a une soixantaine d’années et elle est employée à la mairie, proche des Balkany. Premier indice : le mariage n’est jamais publié dans le bulletin municipal. Deuxième élément suspect : la famille du marié n’est pas au courant. Or voilà justement des mois que le marié refuse de vendre son logement à un promoteur immobilier proche du maire, qui travaille pour le compte d’un homme d’affaires de Dubaï et souhaite construire un immeuble.

Le miracle du mariage

Et miracle, huit mois après le mariage le sexagénaire signe finalement l’acte de vente. Le couple se sépare peu de temps après. C’est la famille du marié qui a déposé plainte pour abus de faiblesse.

Toujours selon Franceinfo, tous les participants ont été entendus par la police. L’immeuble quant à lui est en construction.

Source : nouvelobs.com