Depuis Charlottesville, des drapeaux nazis s’affichent sans complexe sur des maisons américaines

Plusieurs cas de drapeaux nazis accrochés à des maisons de particuliers ont été recensés aux États-Unis, dans la foulée des violences de Charlottesville le week-end dernier.

nazi_drapeau_maison

Page Braswell, une habitante de Mount Holly, en Caroline du Nord, aux États-Unis, a décidé d’aller frapper à la porte d’un habitant de son quartier qui avait choisi d’ornementer son porche d’un drapeau avec une croix gammée.

VOIR AUSSI : Selon Trump, il y avait «des gens très bien» parmi les néonazis de Charlottesville

Postée sur Facebook le 13 août, sa vidéo a été vue près de 750 000 fois. On y voit le propriétaire de la maison défendre corps et âme son drapeau nazi face aux interrogations de sa voisine.

« Pourquoi vous avez accroché un drapeau nazi ? », demande la mère de famille de Mont Holly. « C’est quoi votre problème ? », lui répond le propriétaire de la maison. « C’est l’Amérique ici, pas l’Allemagne nazie », renchérit Page Braswell. « Je ne suis pas un nazi. C’est l’Amérique nazie ici. »

Des drapeaux nazis de plus en plus décomplexés

Difficile de dire s’il s’agit là d’un épiphénomène depuis les violences de Charlottesville le week-end dernier, mais plusieurs cas de drapeaux nazis arborés aux fenêtres de maisons ont été recensés ces derniers jours aux États-Unis. Comme à Mount Holly, à Lakewood, en Ohio, ou encore à Grand Rapids, dans le Michigan, des croix gammées ont surgi dans des quartiers résidentiels.

Aux États-Unis, afficher des symboles nazis est légal

À Mosinee, des voisins ont alerté la police après qu’un résident a décidé d’accrocher une croix gammé sur sa maison. La police a expliqué à des médias locaux qu’elle avait déjà reçu une plainte le 4 août, mais qu’elle n’avait pas contacté son propriétaire car son geste n’a rien d’illégal– et oui, aux États-Unis, la loi protège la liberté d’expression de manière large, y compris le fait d’afficher des symboles nazis sur sa maison. Le propriétaire de la maison a expliqué à ABC 9 que « si les homosexuels pouvaient afficher leur drapeau, [lui aussi] le pouvait ».

14653584_g.jpg
Un drapeau nazi accroché à une maison à Mosinee dans le Wisconsin.
Via waow.com ABC 9

Si les violences de Charlottesville du week-end dernier – pendant lesquelles des manifestants néonazis et suprémacistes blancs ont arboré fièrement des drapeaux de l’Allemagne nazie – ont peut-être décomplexé certains esprits, les croix gammées sur les porches de quartiers résidentiels ne sont pas nouvelles aux États-Unis. Régulièrement, des médias locaux rapportent des cas de drapeaux hiltériens aux fenêtres de particuliers.


Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Source : mashable