Les cinq plus grands marchands d’armes dans le monde

Si les puissances occidentales se félicitent bruyamment d’avoir joué un rôle déterminant dans l’adoption du TCA, elles continuent à vendre des armes à des acheteurs qui affichent le plus grand mépris pour les droits humains.

plus grands marchands d'armes

Chine

Les données sur le commerce des armes sont tenues secrètes mais il est estimé que ce pays représenterait environ 5 % du commerce mondial des armes classiques. Ses principaux clients sont souvent des pays en développement dont le bilan en matière de droits humains n’est pas bon : l’Algérie, l’Angola, le Bangladesh, l’Égypte, l’Irak, l’Iran, la Jordanie, le Kenya, le Pakistan, la République démocratique du Congo et le Soudan, notamment. La Chine a, par exemple, fourni des roquettes et des mines antichars à la Libye sous le régime de Mouammar Kadhafi, ainsi que des munitions, des grenades pour lanceurs, des mortiers et des obus de mortier au Zimbabwe.

États-Unis

Les États-Unis sont, de loin, le plus gros exportateur d’armes au monde ; ils sont à l’origine d’environ 30 % des transferts d’armes classiques (en valeur) et fournissent des armes à plus de 170 pays. Ils ont, certes, restreint les transferts d’armes en direction du Myanmar, de la Chine, du Sri Lanka, du Zimbabwe et des pays visés par des embargos sur les armes décrétés par les Nations unies. Mais ils restent le principal fournisseur d’armes de l’Égypte et d’Israël, à qui ils vendent des armes lourdes ainsi que des armes de petit calibre, des munitions et des agents chimiques antiémeutes, malgré la répression violente menée contre les manifestants.

France

La France fait partie des cinq plus gros exportateurs mondial d’armes classiques en valeur – un classement dominé par les États-Unis et la Russie. La France est généralement favorable à des critères stricts pour les transferts d’armes, mais elle a fourni des armes à des pays où de graves violations des droits humains pouvaient être commises, comme la Libye sous le colonel Kadhafi, l’Égypte, Israël et le Tchad, l’Arabie saoudite, ainsi que la Syrie entre 2005 et 2009.

Royaume-Uni

Le Royaume-Uni également partie des cinq plus gros exportateurs mondial d’armes classiques en valeur. Il est généralement favorable à des critères stricts pour les transferts d’armes, mais il a fourni des armes à des pays où il existe un risque élevé de graves violations des droits humains, comme l’Arabie saoudite, le Sri Lanka, la Libye lorsque le colonel Kadhafi était au pouvoir, ou encore le Yémen.

Russie

La Russie est le deuxième plus gros vendeur d’armes au monde en termes de valeur des exportations. Environ 10 % des exportations d’armes russes seraient à destination de la Syrie, faisant de la Russie le principal fournisseur d’armes de ce pays. Ces transferts incluent des missiles antichars et des avions de combat MiG. La Russie vend au Soudan des hélicoptères de combat utilisés pour attaquer des civils au Darfour et au Kordofan du Sud. Elle se positionne aujourd’hui comme un exportateur majeur d’équipements militaires à destination de l’Égypte.

Source : amnesty.fr