Un curé parisien ouvre son église à des musulmans privés de salle de prière

Les orages de l’été ont rendu impraticable la salle de prière habituelle musulmane de la rue de Javel, dans le 15e arrondissement de Paris. Aussitôt, le curé et le rabbin du quartier se sont mobilisés pour aider les fidèles.

390f91693332785e36d950c7b5343

« Avec le rabbin et le curé, on est devenu une vraie famille. C’est vraiment magnifique. » Celui dont les propos enthousiastes sont rapportés dans Le Parisien se nomme Mohammed Benali. Il est président de la salle de prière musulmane du 15e arrondissement de Paris. Malheureusement, le site a été rendu impraticable après un orage cet été, empêchant dès lors les fidèles de s’y réunir.

La solution est venue des deux autres ministres des religions du Livre présents dans le quartier, à savoir le rabbin de la synagogue Adath Shalom de la rue George-Bernard Shaw et le curé de l’église Saint-Christophe de Javel. Le premier a proposé d’aider aux travaux de réfection de la salle; en attendant, le prêtre accueille les musulmans dont la salle de prière est momentanément indisponible.

>> À Kazan, un temple unique pour seize religions

Des musulmans à l’église

C’est ainsi que depuis plus d’un mois, des musulmans se rendent tous les vendredis à l’église parisienne du 26 rue de la Convention. « La crypte sous l’église était disponible, assez grande et pouvait les accueillir », explique au Parisien Thierry Vernet. Le vicaire de la paroisse précise que les paroissiens ont plutôt bien pris la nouvelle, sans exprimer d’hostilité, sinon quelques craintes au début de la cohabitation.

Le maire LR du 15e arrondissement de Paris, Philippe Goujon, assure pour sa part « ne pouvoir que se féliciter du dialogue interreligieux » en cours dans son arrondissement.  Depuis 13 ans, les trois religieux cultivent cette bonne entente, s’invitant les uns les autres aux fêtes cultuelles du quartier. Ainsi, le rabbin et le curé ont-ils participé à la célébration vendredi dernier de l’Aïd-el-Kebir.

Source : BFMTV