Des chercheurs téléportent une particule de lumière sur 6 kilomètres de fibre optique

Deux équipes de chercheurs indépendantes annoncent la téléportation réussie d’un photon (une particule élémentaire de la lumière) sur des distances linéaires de 6 et 12 kilomètres.

teleportation_pad

Un pas de plus vers l’Internet quantique. La téléportation quantique promet en effet d’avoir un chiffrement quasi inviolable. Elle repose sur une propriété appelée intrication, par laquelle la mesure de l’état d’une particule affecte immédiatement l’état de sa partenaire enchevêtrée, quelle que soit la distance entre les deux.

Les équipes, dont les résultats ont été publiés dans la revue Nature Photonics, ont utilisé deux méthodes différentes, mais ont toutes deux réussi à téléporter des informations sur plusieurs kilomètres de réseau de fibre optique. Une petite prouesse qui pourrait révolutionner notre quotidien, notamment dans le domaine des télécommunications et du cryptage informatique sur Internet. Elle pourrait en effet permettre de garantir qu’une information envoyée d’un émetteur vers un récepteur parvienne à destination sans être interceptée.

L’équipe du Dr Wolfgang Tittel, professeur au Département de physique et d’astronomie à l’Université de Calgary, en Alberta, ont téléporté l’état quantique d’un photon sur une distance de 6,2 km. En Chine, les Drs Qiang Zhang et Jian-Wei Pan de l’University of Science and Technology of China ont quant à eux utilisé une autre technique sur une distance de 12.5 km.

En 2014, des physiciens européens étaient parvenus à téléporter l’état quantique d’un photon sur une distance de 25 kilomètres. L’expérience, réalisée au sein du laboratoire du Pr Nicolas Gisin, avait pulvérisé l’ancien record de 6 kilomètres établi 10 ans auparavant par la même équipe de l’Université de Genève. Mais elle n’avait pas été menée à l’aide de réseaux de fil optique.

La téléportation quantique reste néanmoins encore limitée. Les deux expériences n’ont pas pu envoyer plus de 17 photons par minute. Et même si la communication quantique est ultra-rapide, il faut toujours une clé pour déchiffrer l’état quantique de la particule et cette clé doit être envoyée par des moyens conventionnels. Mais l’étape reste majeure dans la communication quantique, puisque les expériences ont pu être faites en utilisant le réseau standard de fibre optique d’une ville.

Source : SciencePost