Les Ecossais ne pourront plus fumer dans leur voiture avec un enfant à bord

TABAC – Fumer en voiture en présence d’un enfant sera, dès ce lundi, interdit un Ecosse. Les contrevenants s’exposeront à une amende de 100 livres, soit 119 euros.

Fumer

Une main sur le volant, une autre pour fumer sa cigarette, pendant que les enfants sont sagement assis à l’arrière… Cette scène, le gouvernement écossais ne veut plus la voir. Dès ce lundi, les automobilistes qui fumeront dans leur véhicule en présence de leur progéniture, devront s’acquitter d’une amende de 100 livres, soit 119 euros. Elle pourrait même atteindre les 1000 livres (1190 euros) si l’affaire passe devant le tribunal.

>> L’interdiction totale de la cigarette verra-t-elle le jour en France?

Pour la ministre
de la Santé, Aileen Campbell, il est clair que cette pratique n’est pas « sûre ». « Des  produits chimiques peuvent s’accumuler à des niveaux dangereux, même sur des petits trajets », explique-t-elle.

L’association anti-tabac Ash Scotland, a salué cette loi, qui va selon elle dans le bon sens. « Nous savons, en parlant aux parents, qu’ils veulent protéger leurs enfants de la fumée de cigarette, mais souvent, ils ne savent pas combien la fumée est toxique et reste dans l’air même quand on ne la voit plus ou qu’on ne la sent plus », a ainsi déclaré sa présidente, Sheila Duffy.

Un objectif de moins de 5% de fumeurs dans le pays d’ici 2034

En revanche l’association Forest – qui se veut « la voix et l’ami du fumeur » – n’est pas vraiment de cet avis. Selon elle, cette nouvelle réglementation est « infantilisante et non nécessaire ». « Très peu d’adultes fument dans leur voiture avec leur enfants derrière. Les fumeurs savent que cela traduit un manque de considération et l’écrasante majorité ne le fait pas », a estimé son président Simon Clark. « Trouver des gens qui fument avec leur enfant dans la voiture, ça sera comme chercher une aiguille dans une botte de foin », a-t-il pousuivi.

Avec le plan gouvernemental « génération sans tabac« , dont cette loi fait partie, les autorités écossaises espèrent réduire le nombre de fumeurs à moins de 5% de la population d’ici 2034.

Source : LCI