Quand Édouard Philippe et Nicolas Sarkozy ont failli en venir aux mains

Le nouveau Premier ministre et Nicolas Sarkozy ont eu une vive altercation lors du congrès fondateur de l’UMP. La dispute a bien failli prendre une tournure physique.

Proche d’Alain Juppé, Edouard Philippe n’a jamais fait partie de la garde rapprochée de Nicolas Sarkozy. Les relations ont toujours été fraîches entre le nouveau Premier ministre et l’ancien président, aux profils opposés. Selon Le Monde, les deux hommes ont même failli en venir aux mains, il y a une dizaines d’années.

LIRE AUSSI >>  « On l’a bien niqué » : quand Sarkozy se lâche sur l’affaire des costumes de Fillon

La scène remonte au 17 novembre 2002, lors du congrès fondateur de l’UMP, au Bourget. Nicolas Sarkozy tente de voler la vedette à Alain Juppé, en arrivant plus tôt que prévu au rassemblement. Edouard Philippe, alors bras-droit du maire de Bordeaux, empêche le ministre de l’Intérieur de faire une entrée triomphale.

« Je repousse son bras »

Dans la journée, Nicolas Sarkozy demande à voir Edouard Philippe. « Dans la loge, il s’avance vers moi. Il me tape contre le poitrail avec le poing, et lâche: « toi, tu ne me refais jamais ça! », confie le nouveau chef de gouvernement au Monde. Il continue, je repousse son bras, nous sommes tous les deux déséquilibrés. Cela aurait pu déraper… Finalement, il s’est calmé d’un coup et moi j’étais flageolant. »

L’incident entre les deux hommes en reste là. Edouard Philippe analyse: « Il est sanguin et moi, je n’aime pas qu’on m’engueule. »

Source : L’Express

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here