Pour Elon Musk, l’IA pourrait être « le plus grand danger auquel nous serons confrontés en tant que civilisation »

Il y a quelques jours, l’entrepreneur américain qui a fondé Tesla alertait les politiques américains sur la nécessité de réguler l’intelligence artificielle afin d’écarter toute menace potentielle pour l’Homme autant que faire se peut.

Conférencier lors de la réunion d’été de l’Association nationale des gouverneurs de 2017, Elon Musk en a profité pour aborder un certain nombre de sujets, y compris celui de l’intelligence artificielle (IA). Au cours de son entretien, le PDG et fondateur de Tesla et SpaceX a notamment exhorté les gouverneurs américains à mettre en place des règlements clairs et stricts concernant le développement de l’IA. Pour Elon Musk, si elle n’est pas sous contrôle, elle pourrait constituer un danger potentiel, peut-être même « le plus grand danger auquel nous serons confrontés en tant que civilisation ».

Une solution proposée par l’homme serait de mettre en place une sorte de réglementation anticipée. « En général, des règlements sont mis en place après que les événements se produisent. Il y a un tollé public et après de nombreuses années, une agence est mise en place pour réglementer cette industrie », a déclaré Musk. « Cela prend une éternité. Cette façon de faire n’est pas une bonne chose parce que nous agissons toujours à réaction. Par le passé, heureusement, cela n’a jamais représenté un risque fondamental pour l’existence de la civilisation. L’IA en revanche c’est différent. Elle représente une véritable menace pour l’existence de la civilisation humaine. Je n’arrête pas de sonner l’alarme, mais jusqu’à ce que les gens voient vraiment des robots tuer des personnes, ils ne sauront pas comment réagir, tellement ça leur paraît irréel. Je travaille sur des formes très avancées d’intelligence artificielle et je pense qu’on devrait tous s’inquiéter de ces progrès ».

De son côté, il planche sur plusieurs projets qui permettraient à l’Homme d’échapper aux dérives de l’IA. L’un de ses projets consiste en une interface homme-machine pour aider le cerveau humain à rester à niveau avec les robots. Avec l’aide d’implants cérébraux qui seraient directement liés aux ordinateurs, les humains pourraient être en mesure d’améliorer leurs fonctions cérébrales ou même un jour de télécharger leurs pensées ou la pensée des autres. Par ailleurs, le PDG de SpaceX travaille sur un plan de colonisation martienne qui s’inscrit en premier lieu dans une vision d’exploration comme l’Homme l’a toujours fait, mais qui pourrait constituer « un plan de secours » si l’intelligence artificielle prenait un jour le dessus sur Terre.

Source : SciencePost