Employée au même moment que Penelope Fillon et par le même député, elle ne touchait que 607 € par mois

Jeanne Robinson-Behre a été l’assistante parlementaire de Marc Joulaud. Elle s’est exprimée, mercredi, dans les colonnes du « Courrier de l’Ouest » et a détaillé ses rémunérations.

Comme Penelope Fillon, Jeanne Robinson-Behre a été l’assistante parlementaire de Marc Joulaud. Ce dernier a été le suppléant de François Fillon, et a repris son siège de député en juillet 2002 lorsqu’il a été nommé au gouvernement. Sauf que les deux femmes n’avaient pas du tout le même salaire.

>> La sortie de piste du frère de François Fillon : un bénévole payé 12 337 € brut par mois ?

Marc Joulaud rémunérait Jeanne Robinson-Behre 607 euros par mois, raconte-t-elle dans Le Courrier de l’Ouest, mercredi 8 février. De son côté, et dans le même temps, Penelope Fillon était payée en moyenne 6 000 euros net, selon les documents mis en ligne sur le site du candidat de la droite. Jeanne Robinson-Behre avait cependant un deuxième contrat, avec Jean-Pierre Chauveau, sénateur de la Sarthe, rémunéré 1 770 euros selon elle.

Ce salaire lui « convenait »

Est-elle choquée par la rémunération versée par Marc Joulaud, dix fois plus basse que celle de Penelope Fillon ? L’intéressée botte en touche. « Ça ne me concernait pas. Moi, j’avais un boulot, j’avais un salaire. C’est celui que j’avais négocié et qui me convenait », raconte-t-elle au quotidien régional.

Selon elle, il y a de grandes disparités dans les salaires des assistants. Et d’expliquer : « Il y en a qui gagnent 6 000 euros, d’autres qui ont sept contrats avec des députés et qui ont juste le temps d’ouvrir le courrier, d’autres qui font du vrai travail parlementaire. »

Source : France Info