Et voici le nouveau billet de 50 euros

La Banque centrale européenne présente le futur billet de 50 euros. Il se veut quasiment infalsifiable. Sa couleur ? Ocre. Sa spécificité ? Un hologramme. Sa date d’arrivée ? Il faudra attendre le 4 avril 2017.

1

C’est la coupure la plus utilisée en zone euro. Le billet de 50 euros va bientôt changer pour être encore plus difficile à falsifier. La Banque centrale européenne (BCE) vient d’en présenter, ce mardi 5 juillet 2016, une nouvelle version. Après les billets de 5,10 et 20 euros, c’est le quatrième billet de la nouvelle série « Europe » qui sera mis en circulation.

Sa spécificité ? Rien de révolutionnaire si ce n’est qu’il comporte un nouveau signe de sécurité. Il s’agit – comme pour le billet de 20 euros – d’une fenêtre qui, à la lumière, fait apparaître par transparence un portrait de la princesse Europe dans la partie supérieure de l’hologramme.

En circulation au printemps

En outre, un nombre brillant et qui change de couleur (du vert émeraude au bleu profond) selon l’inclinaison est imprimé au recto du billet. De quoi compliquer la tâche des faussaires.

Patience cependant, il faudra attendre le 4 avril 2017 pour le mettre dans votre porte-feuille. Quelques mois sont en effet nécessaires pour adapter les parcs de distributeurs automatiques à cette nouvelle coupure.

Prochaine étape, remplacer aussi les billets de 100 et 200 euros. Les coupures de 500 euros ont en revanche vocation à disparaître. Elles ne seront en tout cas plus imprimées à compter de 2018.

PRINCESSE EUROPE

Ce billet est à l’effigie de la princesse Europe, la fille d’un roi phénicien séduite par Zeus qui s’était métamorphosé en taureau, dans la mythologie grecque. C’est son portrait qui apparaît en transparence dans la fenêtre et qui a donné son nom à cette série de coupures lancée en 2013.

3

 

Source : http://www.metronews.fr