Un État de l’Inde bat un record de reforestation en plantant 66 millions d’arbres en 12 heures

Plus de 66 millions d’arbres ont été plantés en 12 heures ce dimanche 2 juillet dans le Madhya Pradesh, un État du centre de l’Inde, par plus d’un million et demi de citoyens.

(© District Barwani‏/Twitter)

C’est presque devenu un rituel en Inde : chaque année à la même période, un État bat le record de plantation d’arbres en seulement quelques heures. L’année dernière, c’était l’État d’Uttar Pradesh qui avait planté près de 50 millions d’arbres en 24 heures avec l’aide de 800 000 volontaires, afin d’encourager la reforestation, battant déjà le précédent record. Et ce week-end, c’est donc plus de 66 millions d’arbres qui ont été plantés en 12 heures.

Un événement festif qui s’est déroulé dans près de 24 provinces du Madhya Pradesh, réunissant des citoyens de tous les âges et de toutes les classes sociales, aussi bien des étudiants que des femmes au foyer ou des politiques. Le chef du gouvernement de l’État, Shivraj Singh Chouhan – qui est à l’origine de cette initiative –, s’est félicité du travail accompli en faveur de la reforestation dans un tweet rapporté par le site The Indian Express :

« En plantant des arbres, nous ne servons pas uniquement le Madhya Pradesh mais le monde entier. »

Cet acte de reforestation géant a pour objectif d’éveiller les consciences sur la protection de l’environnement et de promouvoir le programme vert du gouvernement indien. Lors de la COP21, celui-ci s’est engagé à augmenter la reforestation à hauteur de 95 millions d’hectares d’ici 2030, grâce à un investissement de 6,2 milliards de dollars (5,4 milliards d’euros).

D’autres États du pays lui emboîtent ainsi le pas. Le Kerala par exemple, au sud, a planté 10 millions d’arbres en 24 heures le mois dernier. Et le Maharashtra, au centre-ouest, devrait en planter 40 millions cette année dans le cadre de cette campagne officielle de reforestation. Parallèlement, depuis dix ans, la pollution atmosphérique progresse fortement dans le pays au point de battre fréquemment les records d' »airpocalypse » de son voisin chinois. Et le pays de détenir le record mondial de décès liés aux maladies respiratoires en 2014. De quoi se presser en effet de planter des arbres pour absorber tout ce CO2.

Source : konbini.com