« J’ai quitté Daech » : une Française raconte son année passée à Raqqa, le fief de l’Etat islamique en Syrie

Elle est âgée de 20 ans à peine, et se cache en Syrie, dans une ville au nom tenu secret, où elle s’est réfugiée en attendant de rejoindre la France. Dans une interview diffusée dimanche 23 octobre
sur France 2, une Française, échappée de Raqqa, la capitale du groupe de l’Etat islamique en Syrie, raconte l’enfer qu’elle a vécu pendant un an. Elle explique d’abord avoir rejoint Daech “par amour pour un djihadiste français” avec qui elle aura par la suite un enfant. Elle désire alors quitter la ville par “peur des avions” et parce qu’elle se rend compte que les djihadistes “tuent n’importe qui (…) tous le gens qui sont contre leurs idées, leurs paroles (…) que ce soit un Syrien ou un Français.”

“J’ai envie de tout oublier”

Arrêtée dans le nord de la Syrie, à Al-Bab, un autre fief djihadiste, elle est envoyée en prison. Là, elle se retrouve avec d’autres femmes qui ont tenté de fuir l’EI. “Leur comportement était barbare, ils nous frappaient, ils nous nourrissaient mal”.

Devant la caméra, elle confie également regretter son départ de France : “J’ai envie de tout oublier. Ce que j’ai vécu ici, c’est quelque chose de mal. J’ai envie de dire aux femmes à Raqqa, ouvrez les yeux (…) Protégez vos enfants, c’est pas une vie facile ici, c’est que du mensonge.” La jeune femme attend aujourd’hui de pouvoir traverser la frontière turco-syrienne pour rejoindre la France, et retrouver sa famille.

Source : France Info