La dyspraxie, ce trouble peu connu qui touche de 5 à 7% de la population

La dyspraxie est un trouble d’apprentissage caractérisé par une mauvaise coordination des gestes et des problèmes d’orientation dans l’espace. Il existe plusieurs types de dyspraxie comme la dyspraxie visuo-spatiale ou la dyspraxie verbale.

dyspraxie

Définition : qu’est ce que la dyspraxie ?

La dyspraxie correspond à un trouble de la planification des gestes et activités volontaires. Il s’agit d’une maladresse pathologique résultant d’un trouble de la zone cérébrale responsable de la motricité. Elle fait partie des troubles spécifiques des apprentissages comme la dyslexie, la dysphasie ou la dyscalculie.

Le plus souvent, la dyspraxie se manifeste par des difficultés à situer les éléments dans l’espace, à s’orienter ou à organiser son regard.  On parle alors de dyspraxie visuo-spatiale. Un enfant dyspraxique peut également montrer des troubles d’acquisition de la coordination (TAC) ou des troubles du langage (dyspraxie verbale).

La dyspraxie est un trouble relativement courant. Entre 3 et 7% des enfants de 5 à 11 sont ainsi concernés par la pathologie.

Symptômes de la dyspraxie

Plusieurs signes permettent de reconnaître une dyspraxie :

– mauvaise coordination des gestes volontaires
– maladresse
– difficultés à s’orienter dans l’espace
– difficultés à dessiner et à écrire
– difficultés à utiliser des objets (ciseaux, règle, compas…)
– difficultés à réaliser des puzzles et des jeux de construction
– fatigue lors de l’apprentissage de nouveaux gestes

Ces symptômes se traduisent par un manque d’autonomie de l’enfant. En effet, il est difficile pour lui d’effectuer des tâches simples comme s’habiller, faire ses chaussures ou couper sa viande. Il peut également se couper de ses camarades par son incapacité à participer à certains loisirs.

Diagnostic de la dyspraxie

Le diagnostic de la dyspraxie est généralement effectué par un pédiatre ou par le médecin scolaire. Un bilan médical complet, comprenant des examens neurologique, orthophonique ou ergothérapique, permet ainsi de déterminer s’il s’agit bien d’une dyspraxie et d’écarter les autres pathologies potentielles.

Réalisé par une équipe de plusieurs médecins (pédiatre, neurologue, psychologue, orthophoniste…), ce bilan permet également d’établir le meilleur traitement possible.

Traitement de la dyspraxie

Le traitement de la dyspraxie repose sur une prise en charge individualisée composée de plusieurs disciplines : ergothérapie, orthophonie, psychomotricité, orthoptie… Cette rééducation s’accompagne généralement d’un soutien psychologique ainsi que d’une aide pour vivre avec la pathologie au quotidien, notamment en classe.

L’ordinateur peut également s’avérer être un outil précieux, son utilisation étant beaucoup plus simple pour l’enfant dyspraxique que d’écrire à la main.

Source : http://www.maxisciences.com

 

Pour aller plus loin :

Dyspraxie France Dys (DFD) Association française

https://orthophonie.ooreka.fr/comprendre/dyspraxie


témoignage Romain Blachier sur sa dyspraxie