L’arrête des bain de mer à Cannes en 1895

En ce moment, on nous parle du Burkini mais …
Dans les années 1860, la mode est à l’ouverture des établissements de bains de mer. Dès 1863, la ville fait construire des cloisons en planches et des cabines publiques à l’embouchure du ruisseau de la Foux, à la hauteur de l’hôtel Majestic actuel, afin que les baigneurs puissent se déshabiller.

14102343_991976290900054_2665264929098815672_n

Nous, maire de la ville de Cannes, chevalier de la légion d’honneur ;

Vu la loi du 5 avril 1884

Vu l’arrêté du 19 juin 1895, modifié par l »arrêté du 18 juillet 1899 relatif aux bain de mer ;
Considérant que les plages de la croisette et du boulevard du Midi se prêtent mieux qu’autrefois à faire de Cannes une station balnéaire :

Article Premier – L’interdiction prévue par l’arrêté du 18 juin 1895 de se baigner depuis les Bains Brun, boulevard du midi jusqu’à 50 mètres au-delà des bains Bottin, boulevard de la Croisette, est reportée.

Article II – Il est permis de se baigner entre ces deux points, sauf dans le port, à condition d’être muni d’un costume de bain complet ( maillot pour les hommes, blouse et pantalon pour les dames), et de se déshabiller et s’habiller dans les cabines ou tentes convenables à l’abri des regards.

Article IV- Le commissaire Central est chargé de l’exécution du présent arrêté.

Vu pour exécution immédiate , Nice le 16 août 1918