Le cannabis thérapeutique, efficace chez la grande majorité des patients

Une étude sur l’efficacité du cannabis thérapeutique vient d’être réalisée en Hollande, à l’aide d’un questionnaire distribué à un groupe de 102 patients utilisant des fleurs de cannabis de qualité pharmaceutique (Bedrocan..). Ce groupe possédait une moyenne d’âge de 53 ans, et 76% des participants utilisaient du cannabis depuis plus d’un an lorsque cette étude a commencé.

cannabis thérapeutique

Par ailleurs, une autre étude réalisée sur 113 patients atteints de cancer en Israël, d’une moyenne d’âge de 60 ans, montre que 70% d’entre eux ont rapporté une diminution des douleurs et une amélioration du bien être général. 60% d’entre eux ont également noté une augmentation de l’appétit, et 50% ont remarqué une réduction des nausées causées par la chimiothérapie. Les effets secondaires observés furent légers, s’agissant principalement de fatigue, ou de vertiges. (Source: Journal of Pain and Symptom Management)

Présentation de l’association Realm of Caring pour le cannabis médical

Realm of Caring est une association à but non-lucratif, créée pour améliorer la qualité de vie des résidents du Colorado touchés par le cancer, la sclérose en plaques, le Sida, l’épilepsie, Parkinson, et de nombreuses autres maladies affaiblissantes, grâce à l’utilisation d’huile de cannabis concentrée (Realm Oil), produite par les désormais célèbres frères Stanley.

L’association Realm of Caring est la toute première à fournir cette forme de thérapie et de soulagement alternatifs aux personnes qui la recherchent, pour un tarif très bas. L’évolution de chaque patient est surveillée par l’association, ainsi que par des études d’observation conduites par des médecins qualifiés.

Realm-fo-Caring-cannabis-medical-enfants-stanley-1024x536

Grâce à ces études d’observation, l’association est capable d’informer le grand public sur les effets positifs de cette forme de traitement trop souvent mal comprise. Realm of Caring vous propose également de vous inscrire sur la liste d’attente de leur site internet, afin de bénéficier vous même de leur variété de cannabis thérapeutique riche en CBD, dès que la législation de votre pays vous permettra de la recevoir. Cette variété de cannabis médical est nommée Charlotte’s Web, en l’honneur de la première petite fille ayant été soignée avec, Charlotte Figi. (Source: Realm of Caring)

Film Project Storm sur l’usage du cannabis contre le cancer

Le film Project Storm suit le travail de l’organisation médicale Bud Buddies, ainsi que 4 adultes et 2 parents qui se sont rapprochés de celle-ci pour être aidés dans leur lutte contre le cancer, grâce à l’huile de cannabis. Ce qui rend unique l’approche des Bud Buddies, est leur engagement et leur méthodologie scientifique, combinés avec cette attitude de se lever pour dénoncer l’injustice de lois. De nombreux documentaires sur le cannabis ne font pas grand chose de plus que d’en parler, au lien de chercher à créer un grand changement dans l’opinion publique, nécessaire pour que ces lois injustes soient modifiées.

cannabis-cancer-project-storm-1024x465

A travers les vies de Brian, Reka, Tim, Jackie, et des enfants, les réalisateurs du film Projet Storm souhaitent donner aux gens les informations en temps réel sur les propriétés anti-cancer du cannabis, au lieu de raconter des histoires anecdotiques qui sont populaires sur internet. En travaillant avec les plus grands chercheurs mondiaux, ils vont enquêter sur la science expliquant cette action anti-tumorale, et explorer le travail permettant de créer de nouvelles variétés de cannabis pour ce mouvement croissant des patients cancéreux utilisant la plante comme automédication.

Au delà de tout cela, le film Project Storm des Bud Buddies répondra à une question qui nous concerne tous, que nous le sachions déjà ou pas…. Le cannabis peut il tuer le cancer ?

Bud Buddies: Project Storm (STFR)

Bertrand Rambaud, patient condamné mais dispensé de peine

Bertrand Rambaud, Président de l’association UFCM I Care, qui milite pour la légalisation du cannabis thérapeutique, a été condamné le 16 Juin 2014 par le tribunal correctionnel de Strasbourg, mais dispensé de peine. Il s’agit ici d’une sentence absurde et hypocrite, tout a fait caractéristique de la situation du cannabis en France, Bertrand Rambaud a donc décidé de faire appel, afin que soit reconnu son droit à se soigner. (Source: Comité de Soutien)

Précisions sur l’usage médical du cannabis contre l’épilepsie chez les enfants

Les premiers résultats des essais cliniques du médicament Epidiolex de GW Pharmaceuticals, pour lutter contre le syndrome de Dravet (une forme sévère d’épilepsie), sont très prometteurs. Sur les 27 enfants participants (moyenne d’âge = 10 ans et demi) à cette première étude, les chercheurs ont noté une réduction moyenne de plus de 50% des crises. Pour 33% des patients atteints du syndrome de Dravet, les crises s’étaient même totalement stoppées à la fin des 12 semaines de l’étude.

Les effets secondaires indésirables les plus souvent rencontrés furent la somnolence et la fatigue. Ces effets secondaires furent légers ou modérés dans la majorité des cas. D’un autre coté, le sommeil, l’humeur, et la vivacité d’esprit de l’enfant furent la plupart du temps grandement améliorés.

Les principes actifs de l’Epidiolex sont composés à 98% de CBD, et de traces d’autres cannabinoïdes, mais pas de THC. Les phases 2/3 des essais cliniques sont prévues pour commencer cette seconde moitié d’année 2014, et (si tout va bien) le médicament Epidiolex devrait pouvoir être soumis aux autorités de régulation américaines et européennes en 2016. (Source: Reuters)

Epidiolex-CBD-Dravet-syndrome-epilepsie-GW-Pharmaceuticals-cannabis-medical-1024x761

L’association Realm of Caring, que nous vous présentions plus haut, confirme les bons résultats du CBD dans le traitement de l’épilepsie infantile. Sur les 200 enfants traités par l’association, 78% ont noté une réduction de la fréquence des crises, et 25% d’entre eux n’en font plus du tout.

Comme source de Cannabidiol, Realm of Caring effectue une extraction de cannabinoïdes à partir de la variété Charlotte’s
Web, possédant un ratio CBD/THC de 28/1. Cet extrait est analysé afin de vérifier sa pureté, les contaminations éventuelles, et le taux de cannabinoïdes. Les patients commencent avec 1 mg d’extrait de cannabis par Kg de poids corporel, et augmentent progressivement le dosage jusqu’à ce que les crises soient contrôlées de manière efficace.

Le CBD ne fonctionnant pas sur tous les patients, l’équipe de Realm of Caring propose également pour ceux-ci un extrait de cannabis riche en THCA, la forme acide non psychoactive du THC que l’on retrouve dans la plante de cannabis fraiche, et qui donne de bons résultats également dans le traitement des crises d’épilepsie.

Nous pouvons également remarquer que le cannabis était déjà utilisé dans le traitement de l’épilepsie à la fin du 19e siècle, par les médecins neurologistes Anglais Russel Reynolds et William Gowers, il s’agissait alors d’une teinture de Cannabis Indica (extraction alcoolique), associée à du bromure.

Heather Jackson de l’association Realm of Caring, commente que de façon comparable au cannabis, la communauté des épileptiques souffre de stigmates injustes. Heureusement, l’amélioration de l’éducation ainsi que la pression exercée par les parents de patients sur les politiciens, vont mettre fin à cette incompréhension du grand public, pour que celui-ci puisse accepter à la fois l’épilepsie, et son traitement par la plante de cannabis. (Source: MedicalJane)

Au Canada, un concours pour gagner 1 an de cannabis médical!

Le gagnant du concours Get Happy Canada, ouvert à toute personne majeure résidente au Canada (sauf Québec), se verra rembourser la totalité de son approvisionnement en cannabis médical durant un an, avec toutefois une limite de 1g par jour.
Le but de ce jeu-concours est d’attirer l’attention du public sur les bienfaits du cannabis thérapeutique.

LIFT-1024x341

Le porte-parole du concours déclare que « beaucoup de canadiens souffrent de problèmes de santé générant de la douleur, mais ignorent quels sont les avantages de la marijuana médicale ou comment accéder à ce type de programme. C’est pourquoi nous avons lancé ce concours pour aider un Canadien chanceux, tout en sensibilisant la population sur le nouveau programme du Canada et la façon dont les patients peuvent en bénéficier ».

Le cannabis médical est en effet autorisé sous ordonnance au Canada depuis 1999. Qu’attend donc la France pour rattraper ses 15 ans de retard dans ce domaine?! (Source: GetHappyCanada)

Le cannabis pourrait soulager les douleurs de la drépanocytose

La drépanocytose, aussi appelée hémoglobine S, sicklémie, ou anémie à cellules falciformes, est la première maladie génétique en France, et probablement dans le monde. Cette maladie héréditaire se caractérise par l’altération de l’hémoglobine, la protéine qui assure le transport de l’oxygène dans le sang, qui prend alors une forme de croissant de lune, plutôt qu’une forme circulaire classique, provoquant une douleur intense dans le corps entier, ainsi que des dommages aux organes.

Un groupe de chercheurs de l’Université du Minnesota a montré que les cannabinoïdes donnent de bons résultats dans le traitement de la douleur, sur des souris touchées par cette maladie. Afin de pouvoir mener l’étape suivant de l’étude, les essais cliniques sur les humains, le groupe de recherche déménage en Californie, la législation y étant beaucoup plus souple. Les lois sur le cannabis dans l’État du Minnesota sont en effet parmi les plus strictes des USA, et n’autorisent pas encore les essais cliniques sur les humains.

gupta-tubes1-1024x682

L’expert médical Donald Simone déclare que le cannabis est très prometteur pour les patients atteints par la drépanocytose car il possède un effet analgésique (anti douleur) sans avoir les effets secondaires importants de la morphine. Les essais cliniques vont commencer ce mois de Juillet 2014, afin de tester les effets du cannabis vaporisé sur 35 patients. (Source: Minnesota Daily)

Une carence en endocannabinoïdes pourrait expliquer certaines maladies

Une méta-analyse qui vient d’être publiée dans le journal Neuroendocrinology Letters, ainsi que sur le site américain de l’Institut National de la Santé, montre qu’une carence en endocannabinoïdes (les cannabinoïdes produits naturellement par le corps humain, tels que l’anandamide), pourrait jouer un rôle dans les migraines, la fibromyalgie, le syndrome de l’intestin irritable, ainsi qu’une liste croissante d’autres conditions médicales, ce qui explique pourquoi la consommation de cannabinoïdes peut fournir une option de traitement efficace de ces maladies.

cannabis-medical-effets-corporels1

Ces résultats, obtenus en analysant toute la littérature disponible sur le sujet, incluant les bases de données de la Librairie Nationale de Médecine, ainsi que d’autres sources, sont confirmés par les expériences cliniques en cours. Les futures recherches, et notamment les essais cliniques sur les humains, continueront de démontrer l’utilité du cannabis médical. Maintenant que les barrières légales disparaissent et que les préjugés scientifiques s’estompent, cela va devenir plus évident. (Source: NCBI)

En complément de cet article, n’hésitez pas à consulter ce guide d’extraction des cannabinoïdes pour usage médical (en Anglais), décrivant chaque étape dont notamment la wintérisation (raffinage de l’huile à froid), afin d’obtenir une qualité optimale et une concentration maximale en principes actifs. (Source: Epsilon Research)

Source : alchimiaweb.com