Législatives – Neuilly : le candidat REM a un compte non déclaré à Hong Kong

Laurent Zameczkowski, patron de PME, part largement favori au second tour. Dimanche dernier, il a devancé de 20 points la candidate LR.

Pour une première, c’est un coup de maître. Laurent Zameczkowski, 46 ans, sans engagement politique connu jusqu’à présent, en dehors de son adhésion à la PEEP (Fédération des parents d’élèves de l’enseignement public, association classée plutôt à droite), est en passe de devenir député de Neuilly-sur-Seine, après avoir recueilli (39,47 %). Mais d’ici au second tour, dimanche 18 juin, son chemin est semé d’embûches. Pris dans la tourmente d’un divorce étalé sur la place publique, le néophyte fait l’objet de plusieurs mises en cause pour violences conjugales et mise en danger de la vie d’autrui sur l’actuel compagnon de sa future ex-épouse.
Le Point s’est intéressé à la vie professionnelle du candidat de La République en marche aux élections législatives. Zameczkowski dirige France-Films, une PME dont il ne publie pas les comptes au registre du commerce. Mais l’historique de son entreprise démontre que ses affaires ne sont pas des plus florissantes. Qu’à cela ne tienne, il a donc ouvert un compte en banque à Hong Kong « pour conquérir le marché chinois », ainsi qu’il l’affirme au Point. « C’est un compte professionnel, et non personnel », se justifie le nouvel homme fort de Neuilly, qui a déclaré environ 1 378 euros de revenus aux impôts pour l’année 2016, dont 568 euros d’indemnités chômage. Interrogé sur ce mystérieux compte, Laurent Zameczkowski nous apporte cette réponse : « C’est difficile, le marché du film. Je galère. » Pourquoi ce compte offshore n’est-il pas déclaré au fisc ? « Je n’ai pas encore rempli ma déclaration d’impôt. Je ne l’ai ouvert que très récemment. »

Des achats à la Fnac et des cours de tennis à Neuilly

Nous avons eu accès aux différents relevés de ce compte, sur lequel de nombreuses dépenses n’ont qu’un lointain rapport avec les activités de l’entreprise. Pour le poste « Entertainment et Recreation », le candidat d’Emmanuel Macron a dépensé 4 800 dollars en décembre 2016, d’autres dépenses personnelles sont libellées en euros et effectuées en France, comme des achats à la Fnac et des cours de tennis à Neuilly. Zameczkowski ne se démonte pas : « Je suis peut-être border, mais je suis de bonne foi. J’ai ouvert le compte en 2012, mais je ne l’ai pas déclaré, car il n’y avait aucune activité dessus. Ma femme aussi se servait de ce compte. »

Fraude fiscale ou abus de biens sociaux ? Le candidat La République en marche a du plomb dans l’aile.

Source : Le Point

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here