Les extraterrestres sont-ils en train d’absorber toute l’énergie d’une étoile ?

Il est sans doute trop tôt pour savoir ce que sont leurs motivations – et pour savoir à quoi ils ressemblent, et s’ils nous trouvent cools ou plutôt craignos – mais un article publié il y a quelques jours sur arXiv révèle clairement que des extraterrestres sont en train de détruire une étoile tout entière.

1470609342654413

Bien que l’article évite soigneusement d’aborder la question épineuse de la méthode employée, qu’il s’agisse d’un mécanisme inconnu d’absorption de la matière noire ou d’utiliser de la glace provenant de l’explosion d’une ou plusieurs lunes glacées, il montre bien que la luminosité de l’étoile KIC 8462852 décroît de façon régulière depuis quatre ans (période pendant laquelle elle a été observée par le télescope Kepler), pour une perte de luminosité totale de 0,9%.

Normalement, « l’étoile KIC 8462852 », ça devrait vous dire quelque chose. À l’automne dernier, l’étoile avait beaucoup fait parler d’elle quand des astronomes avaient découvert qu’elle connaissait des fluctuations erratiques de sa luminosité. De temps en temps, et à des fréquences en apparence aléatoires, l’étoile perd environ 20% de son éclat. Évidemment, les théories les plus folles ont rapidement circulé, certains allant jusqu’à affirmer que l’étoile était peut-être entourée de fragments de comètes qui bloquaient parfois une partie de sa lumière, voire même que sa forme inhabituelle couplée à ses mouvements pouvait entraîner un « obscurcissement gravitationnel ». Les fous !

Dans le même temps, les scientifiques les plus sérieux se rangeaient derrière la théorie avancée par l’astronome Jason Wright, de l’université de Pennsylvanie : des mégastructures extraterrestres. De fait, la luminosité fluctuante de l’étoile est due à un immense amas de panneaux solaires généralement connue sous le nom d’essaim de Dyson. Et bien que les observations de l’étoile par l’institut SETI n’aient révélé aucune trace de signaux radio ou laser indiquant la présence d’une civilisation avancée, la plupart des astrophysiciens s’accordent à dire que les extraterrestres sont soit en train de récolter de l’énergie
solaire depuis le passé grâce à une sorte de pont temporel, ou depuis le confort d’un « fjord spatiotemporel ». Hélas, on ne pourra confirmer aucune de ces hypothèses avant le lancement du télescope spatial James Webb en 2018.

Nous voilà donc face à une question encore plus épineuse que celle des mégastructures extraterrestres. Sachant que les aliens sont en train d’éteindre KIC 8462852 à un rythme d’environ 0,34% par an, il nous reste à savoir pourquoi ils voudraient faire disparaître ainsi une source d’énergie aussi importante. Et la réponse, évidemment, c’est qu’ils ont bien compris que nous autres Terriens avons pris conscience de leur petit manège et que nous allons les attaquer en rejoignant leur dimension grâce un vaisseau-portail de type « Étoile de la mort ». Mais vu que KIC 8462852 se trouve à une distance de plus de 2000 années-lumière de la Terre, comment peuvent-ils être au courant de nos projets ? Le fait que les extraterrestres aient su qu’ils étaient observés par les humains avant même que les humains n’aient inventé les télescopes et même les voitures sera sans doute l’un des plus grands mystères des prochaines décennies.

Après tout, il n’est pas impossible qu’une baisse de luminosité infime d’une étoile aussi lointaine puisse être le résultat de phénomènes astronomiques relativement banals, tels que les débris de comètes évoqués plus haut, la présence de nuages de gaz et/ou de poussière, ou de régions plus froides à la surface de l’étoile. Mais au vu des informations dont nous disposons à ce stade, il vaut sans doute mieux rester prudent avant d’évoquer des théories aussi invraisemblables.

Source : http://motherboard.vice.com