Avant de quitter la Maison Blanche, Obama a fait un chèque de 205 millions d’euros à la Palestine

Quelques instants seulement avant la passation de pouvoir, l’administration Obama a débloqué 205 millions d’euros pour les transférer à l’Autorité palestinienne.

Obama a fait un chèque de 205 millions d’euros à la Palestine

Il n’avait plus que quelques heures de pouvoir devant lui, alors il en a profité pour forcer les choses. Barack Obama a imposé au Congrès américain de donner plus de 205 millions d’euros (221 millions de dollars) à l’Autorité palestinienne, très peu de temps avant l’investiture de Donald Trump. La notification a été envoyée au Congrès le jour de la passation de pouvoir et l’ancien secrétaire d’Etat John Kerry a informé certains législateurs au moment de quitter son poste jeudi dernier (Trump a prêté serment vendredi).

Ces fonds sont destinés à aider l’Autorité palestinienne à se structurer pour poursuivre son intégration au sein d’organisations internationales. Pour rappel, l’entité est dirigée par Mahmoud Abbas et a été reconnu comme Etat observateur non membre de l’Onu en 2012.

Comment va réagir Donald Trump ?

Le Congrès avait voté en 2015 ce don de 205 millions d’euros, avant que deux élus républicains ne s’y opposent et bloquent le processus. L’administration d’Obama avait fait pression pour permettre le transfert de fonds, avant de finalement l’imposer. Selon la note adressée au Congrès, l’argent provient de l’Agence américaine pour le développement international et doit servir à l’aide humanitaire en Cisjordanie et à Gaza et à supporter les réformes politiques et sécuritaires pour la bonne gouvernance et les règles d’un futur Etat palestinien.

Le transfert sera effectif ce vendredi précise la note. Donald Trump, qui entretient de biens meilleures relations avec Israël que ne le faisait Obama, n’a pas encore réagi.

Source : metronews