Pédophilie. Un prêtre mis en examen et placé en détention

Le père Fabrice Ibrahim a été mis en examen et placé en garde à vue à la Réunion ce vendredi après-midi. Il aurait abusé sexuellement d’un garçon de 14 ans au moment des faits et de sa mère. Il aurait reconnu les faits en garde à vue. L’évêché de La Réunion a vivement condamné les faits et assuré pratiquer la « tolérance zéro » pour les cas de pédophilie dans l’Église.

Fabrice Ibrahim, le curé de la paroisse de la Plaine des Palmistes, ville située dans l’est de l’Île de La Réunion, a été mis en examen pour agressions sexuelles et viols par personne ayant autorité. Il a été placé en détention ce vendredi après-midi, selon le parquet de La Réunion.

L’avocat du prêtre, Me Jean-Claude Jebanne, a déclaré que son client avait tout reconnu « lors de la confrontation [avec la mère et le fils] ce matin. Il pleure beaucoup. Il regrette pour eux et pour lui. Il s’est préparé et a accepté l’idée de partir en prison. »

Les victimes sont un garçon âgé de 14 ans au début des agressions présumées, entre 2013 et 2015, et sa mère. Le jeune homme, aujourd’hui âgé de 18 ans, s’est confié à l’aumônier de son université, à Saint-Denis. Les parents ont alors porté plainte, la mère accusant l’homme
d’Église d’avoir également abusé d’elle.

Mgr Gilbert Aubry, évêque de La Réunion, a estimé que Fabrice Ibrahim avait « sali l’Église ». Il a souligné qu’il appliquait « une tolérance zéro » pour les actes de pédophilie « de la part de n’importe qui et surtout d’un curé ».

Le site d’information réunionnais Zinfos974 a diffusé ce vendredi après-midi une interview du procureur de la République en charge de l’affaire :

Source : ouest-france.fr