La police du Vatican interrompt une orgie gay organisée par un prêtre drogué

La police a fait irruption dans l’un des appartements appartenant à l’Église, suite à une plainte des voisins qui assistaient à des allées et venues suspectes et entendaient des bruits dérangeants. Lorsque la gendarmerie du Vatican est arrivée sur place, elle est tombée en pleine orgie homosexuelle dont les participants étaient sous l’emprise de drogues. Une scène que le pape François aurait préféré éviter, surtout qu’il s’agit d’une personne de son entourage.

Le cardinal Francesco Coccopalmerio va prendre sa retraite plus tôt pour calmer la polémique de son secrétaire (Daniel Ibanez/CNA)

Chez un prêtre secrétaire du cardinal conseillé du pape

Le journal italien Il Fatto Quotidiano rapporte que la police a été appelée par les voisins des anciens bâtiments du Saint-Office qui abritent aujourd’hui la Congrégation pour la doctrine de la foi, un département de la Curie romaine qui a notamment pour mission d’enquêter sur les abus sexuels dans l’Église. L’appartement où l’équipe d’intervention de la police est intervenue est celui du secrétaire du cardinal Francesco Coccopalmerio, l’un des conseillers personnels du pape François et chef du Conseil pontifical pour les textes législatifs.

Une orgie homosexuelle avait lieu dans les appartements du Saint-Office

En ouvrant la porte de l’appartement, la police a interrompu une soirée sexuelle entre hommes. La police a trouvé de la drogue sur place et a remarqué que les occupants de l’appartement étaient fortement sous influence de substances. L’orgie gay n’est évidemment pas punissable par la loi, mais l’usage des drogues inquiète d’autant plus. Par contre, l’image de débauche et de liberté sexuelle renvoyée par ces hommes de foi est évidemment très embarrassante pour le Vatican.

L’organisateur de l’orgie voulait devenir cardinal

Le prêtre secrétaire du cardinal à qui on prêtait les appartements a été arrêté pour avoir fait entrer des substances illicites dans l’enceinte. Ce raid de police va définitivement mettre un terme à sa carrière ascensionnelle. Il était récemment en train de faire les démarches pour être promu cardinal. Très embarrassé par cette nouvelle affaire, le pape François aurait également demandé au cardinal Francesco Coccopalmerio de prendre sa retraite un peu plus tôt que prévu.

Source : letribunaldunet.fr