Primaire à gauche: Des journalistes ont pu voter deux fois

Notre journaliste s’est rendue dans trois bureaux de vote. Deux ont accepté qu’elle vote sans preuve de son inscription.

Notre journaliste Assma Maad, comme un peu moins de deux millions de français, a décidé de se rendre aux urnes pour le premier tour de la primaire de la gauche. Elle aime beaucoup la démocratie.

Elle aime tellement la démocratie qu’elle a réussi à voter deux fois. En bonne provinciale, elle est inscrite depuis fin octobre à Paris. Elle se rend au bureau qui lui est attribué, 44 rue des Pyrénées dans le 20e arrondissement de Paris.

Puisqu’elle est inscrite depuis peu, elle n’est pas dans la liste d’émargement. Elle peut voter sans fournir de preuve d’inscriptions sur les listes électorales. L’assesseur a simplement inscrit son nom sur une feuille.

(Elle ne s’est par ailleurs pas rendue dans l’isoloir.)

Elle se rend alors dans un second bureau, rue de la Plaine, toujours dans le 20e

Mais dans un troisième bureau, Rue Marsoulan dans le 12e arrondissement, ce n’est pas la même histoire. Il est 18 heures 45 et le bureau est censé fermer dans un quart d’heure. C’est un peu le rush. Du coup, on la laisse voter aussi.

Thomas Clay, président de la Haute autorité des primaires citoyennes, a évoque lors de son annonce à la presse des «incidents mineurs et marginaux», «comme il y en a dans toutes les élections» et qui ont été «réglés».

On l’a inscrite, sans souci, comme nouvelle votante.

Une autre journaliste de BuzzFeed s’est présentée dans trois bureaux de vote à Paris mais elle n’a réussi à voter qu’une fois. En revanche deux journalistes du Monde ont aussi réussi à voter plusieurs fois.

Contacté par BuzzFeed News, Jean-Christophe Cambadélis, le Premier secrétaire du PS, ne nous a pas répondu dans l’immédiat.

Source : Buzzfeed