Quand le président uruguayen s’arrête pour prendre un auto-stoppeur

Un jeune homme, qui faisait de l’auto-stop sur les routes uruguayennes, a été pris par des automobilistes un peu spéciaux : le président Jose Pepe Mujica, sa femme et leur chien.

export_g1uopgmy5clk-2cea72-01x

Décidément, ce Pepe Mujica ne fait rien comme tout le monde. Le président uruguayen est déjà connu pour sa sobriété extrême : il vit toujours dans une maison modeste et verse plus de 80 % de son salaire à un plan de construction de logements pour personnes défavorisées. Et le 7 janvier dernier, il a tout simplement pris un auto-stoppeur, ravi de se trouver en si bonne compagnie.

L’histoire a été repérée par nos confrères du Courrier international. Gerhald Acosta était sur les routes pour rentrer chez lui, le 7 janvier dernier, dans le sud-ouest du pays. “25 à 30 voitures sont passées et aucune ne s’arrêtait », raconte-t-il au journal local El observador. Jusqu’à ce qu’un 4 x 4 avec une plaque officielle, suivi d’une seconde voiture, marquent l’arrêt à proximité du jeune homme.

« Très aimables »

« Un homme est sorti du dernier véhicule et m’a dit qu’ils pouvaient m’amener jusqu’à Anchonera et que je n’avais qu’à monter dans la 4×4 du devant. Quand je me suis installé, je me suis dit ‘Je connais cette femme' », raconte le jeune homme. Il ne croit pas si bien dire. La conductrice n’est en effet rien que Lucía Topolansky, la femme du président Mujica, qui se tient à ses côtés. Leur chienne, Manuela, est installée à l’arrière. Le couple est en route pour sa maison de campagne, à quelques kilomètres de là.

« Le voyage a été court mais ils ont été très gentils », se félicite Gerhald, qui s’est empressé de raconter son aventure sur sa page Facebook, rapidement devenue virale. L’anecdote vient également s’ajouter à celles, déjà nombreuses, qui rendent ce président atypique si populaire. Mais celui-ci n’en a plus que pour quelques semaines à la tête du pays. Le vainqueur des dernières élections, Tabré Vázquez, va bientôt lui succéder.

Source : metronews.fr