Qui a laissé les lumières allumées sur la planète Cérès ?

C’est la question que pose avec humour la Nasa. Les images transmises par la sonde Dawn montrent en effet deux points lumineux dont la nature est encore inconnue.

maxresdefault

LUMIÈRE. Le rendez-vous entre la sonde spatiale Dawn et la planète naine Cérès est pris pour la fin de la semaine. C’est en effet vendredi 6 mars 2015 que la sonde devrait atteindre son objectif vers lequel elle file à 700 Km par heure. Et plus Dawn s’approche de son objectif, plus les images que la sonde transmet intriguent la communauté scientifique. En effet, les derniers pris à la fin février 2015 montrent nettement une double tache blanche à l’intérieur de ce qui ressemble à un énorme cratère.

Ces dernières images ont été prises à une distance de 46.000 Km de la surface de la planète naine Cérès. Ce n’est pas la première fois que l’on découvre ces points lumineux. En 2003 déjà, le télescope spatiale Hubble avait repéré l’existence de ce qui ressemblait à une tache à la surface de la planète naine. Mais la résolution du télescope ne permettait guère d’en savoir plus. Fin janvier 2015, la sonde Dawn a transmis de nouveaux clichés montrant plus nettement la présence de ce point lumineux, dont on vient tout juste de découvrir qu’il est en réalité double.

 

« Cela pourrait indiquer une origine volcanique de ces deux points, mais il faudra attendre encore des images d’une meilleure résolution pour pouvoir se livrer à des interprétations géologiques » explique Chris Russell, responsable de la mission Dawn et chercheur à l’Université de Californie dans un communiqué. « La plus lumineuse des deux tâches demeure encore trop petite pour la résolution de nos caméras renchérit Andreas Nathues, en charge du système d’imagerie de la sonde Dawn, et travaillant au Max Planck Institute for Solar System Research de Gottingen en Allemagne. Mais malgré sa petite taille, il est plus brillant que tout sur Cérès. C’est totalement inattendu et cela reste un mystère pour nous tous« . On attend la solution de l’énigme avec impatience.

 

Source : sciencesetavenir.fr