Rumeur sur sa « double vie » : Emmanuel Macron sort du silence

Invité ce mercredi soir de Mediapart, Emmanuel Macron, le quasi-candidat à la présidentielle, a tenu à répondre aux rumeurs qui courent sur sa vie privée.

Emmanuel Macron

C’est une rumeur qui lui colle à la peau, censée lui miner le terrain, entraver son chemin vers la présidentielle. Emmanuel Macron, invité ce mercredi 2 novembre sur le plateau de Mediapart, a tenu à remettre les pendules à l’heure. Un moment un peu étrange, où l’on passe du débat des idées aux couloirs tordus de la politique.

Depuis plusieurs mois, c’est en effet le même bruissement qui se fait entendre dans les coulisses de la sphère politique : sur sa vie privée, Macron cacherait son jeu, ne serait pas tout à fait celui qu’il voudrait paraître. Disons les choses clairement, puisque la rumeur s’est à tel point répandue qu’elle fait partie des recherches en vogue à son sujet sur Internet : il serait homosexuel. Et mènerait donc une double vie, puisqu’il est marié à une femme. L’Express en avait fait  « Le temps des boules puantes », dans lequel on pouvait lire :

 » Emmanuel Macron l’a fait dire à Nicolas Sarkozy : les rumeurs sur sa vie privée qui courent dans Paris, il en a identifié l’origine. Il sait qu’elles viennent d’un proche de l’ancien chef de l’Etat (…) L’affrontement entre le néophyte et le professionnel urnes. Pour le moment, il se déroule sur le terrain gluant de la politique, celui des boules puantes. »

Brigitte Macron, la femme de l’ex-ministre de l’Economie, s’était elle aussi attaquée à ces « on-dit », qu’elle quali­fiait de « rumeurs de cani­veau » dans l’entretien accordé à Paris Match qui avait fait couler beaucoup d’encre.

Pas suffisant. L’homme en marche s’est donc arrêté un moment, chez , sur ces méthodes consistant à tenter de décrédibiliser sa sincérité. « La vie politique est faite de coups, elle n’est pas civilisée. C’est lamentable, c’est comme ça, c’est ce qui fait fuir beaucoup de gens de talent »lâche-t-il. Plus loin, il cogne :

« Il y a des gens qui n’ont aucune morale, qui pensent que tout est permis en politique à commencer par le mensonge. J’attaquerai tout et ça ne me déstabilise pas une seule seconde », avant de se donner comme mission d' »essayer collectivement de civiliser la vie politique ».

Qui sont les auteurs de ces rumeurs ? Emmanuel Macron se refuse à donner des noms mais indique, énigmatique, que « à gauche et à droite, il y a plusieurs personnes derrière toutes ces rumeurs qui sont dans des dîners en ville. Ça les amuse, parce que ça blesse ». Et de leur adresser ce message :

« Je le dis très simplement que ceux qui s’amusent à faire ça se fatiguent. Moi en tout cas je ne changerai pas de vie pour eux. Je n’ai pas de double vie et je tiens plus que tout à ma vie familiale et maritale« .

C’est la première fois qu’Emmanuel Macron aborde le sujet de front. On peut espérer que ce soit la dernière : le débat politique vaut mieux que les attaques sur la vie privée.

Source : marianne.net