Selon une étude, boire deux pintes de bière soulagerait davantage la douleur qu’un paracétamol

A travers leurs études, des chercheurs de l’université de Greenwich ont constaté que la consommation de deux pintes de bière pouvait réduire d’un quart la douleur physique.

Ils estiment ainsi qu’en atteignant un taux d’alcoolémie d’environ 0.08 gramme par litre de sang, le consommateur pouvait légèrement augmenter « son seuil de tolérance » à la douleur et ainsi « réduire légèrement voir considérablement l’intensité de sa douleur ».

Selon « The Independent« , les chercheurs ont expliqué  que les résultats « montraient que l’alcool est un analgésique efficace qui permet de diminuer efficacement la sensation de douleur, ce qui pourrait expliquer l’abus d’alcool chez les personnes atteintes de douleur persistante, en dépit de ses conséquences potentielles pour la santé à long terme ».

Le docteur Trevor Thompson qui a dirigé l’étude indiquait auprès du « Sun » que « l’alcool pouvait ainsi être comparé aux médicaments opioïdes comme la codéine », soulignant également que « l’effet était plus puissant que le paracétamol ».

Les experts tiennent tout de même à préciser que les résultats de cette nouvelle étude ne signifie en aucun cas que l’alcool est bon pour la santé.

Source : nouvelobs.com