Elle stoppe un viol en pleine rue, son témoignage glaçant sur Facebook

Marguerite et deux amies se tenaient à la terrasse d’un bar marseillais, quartier des Réformés, samedi, lorsqu’elles se sont rendues compte qu’un viol avait lieu sous leurs yeux.

viol en pleine rue

Extrêmement choquée par la scène, la jeune femme a décidé de raconter ce qu’elle a vu ce jour-là sur un post Facebook, repéré par Buzzfeed.Alors qu’elle buvait un verre entre copines, l’une d’elles, Elvire, « a remarqué qu’il se passait quelque chose d’anormal. Un homme était allongé sur une femme, et faisait des mouvements de va et vient. Si elle n’avait pas prêté trop d’attention à cette scène qui ressemblait au premier abord à une « simple » exhibition sexuelle, elle n’aurait pas remarqué que la femme semblait inconsciente« .

Elle découvre alors un marginal, sans doute sans domicile fixe et fortement alcoolisé, en train de violer sous les yeux de tous les clients du bar une jeune femme.

« J’ai essayé de la réveiller, mais en vain »

Marguerite va réagir immédiatement lorsque son amie prononcera le mot « viol ».

« Je me suis levée, et je suis allée voir de près le visage de cette femme dont les yeux étaient fermés. Je ne me rappelle plus de ce que j’ai dit au violeur qui s’est enfui. Je me rappelle seulement de son regard et de son sexe en érection. Le sexe d’un violeur. La femme a remonté son jean d’un mouvement de main, comme un réflexe et est retournée à son coma. J’ai essayé de la réveiller, mais en vain », explique-t-elle sur son post Facebook.

Les jeunes femmes vont alors appeler les secours qui « sont arrivés très vite, et ont réveillé la victime ».

Marguerite, Elvire et Sophia ont, par la suite, tenté de parler à la victime: « Quand on lui a dit que ce que cet homme avait fait était un crime puni par la loi et qu’il pouvait être emprisonné pour ça, elle a répondu: « Ben alors y en a d’autres qui devraient aller en prison« . On a essayé de la convaincre de porter plainte, et de suivre les pompiers qui pouvaient l’emmener à l’hôpital pour qu’elle voit un médecin qui pourrait attester du viol. Elle était décalquée, choquée ».

Arrêté en 20 minutes

Après l’arrivée des pompiers, la police est également arrivée sur les lieux du viol. Après avoir recueilli les témoignages des jeunes femmes ainsi que du serveur et des clients présents sur les lieux, des patrouilles sont rapidement parties à la recherche du violeur.

« La police a ramené le mec vingt minutes plus tard, et nous avons pu le reconnaître, nous trois et les serveurs du bar », raconte Marguerite.

Selon La Provence, le suspect devait être déféré devant un juge et écroué lundi.

Un viol sous leurs yeux

La jeune femme extrêmement choquée a toujours du mal à réaliser ce qu’il s’est produit: « nous avons mis un moment à réaliser qu’un viol était en train de se produire silencieusement sous nos yeux, sur la place publique, en pleine après-midi, alors que nous étions tranquilles, calées à la terrasse d’un café populaire. »

Source : Nice Matin