Taxer la weed permet de financer des logements et des traitements médicaux dans le Colorado

Le business de la weed légale explose dans le Colorado, et l’État de l’ouest américain s’apprête à réinvestir l’argent cumulé (grâce à la taxation de la marijuana) dans le financement de programmes de santé dans les écoles publiques, de logements pour les populations à risque, et d’un nouveau programme de traitement pour combattre l’épidémie d’opiacés.

Le gouverneur de l’État, John Hickenlooper, a signé une loi qui dicte la manière dont l’argent du « Marijuana Tax Cash Fund » va être dépensé. Le Colorado a récupéré plus de 105 millions de dollars en taxes sur le cannabis – pour la seule année fiscale 2016-2017. Une grande partie du pactole est redistribué aux écoles, aux programmes de santé, et au contrôle de l’industrie – qui reste illégale au niveau fédéral.

Si certains craignent que l’administration Trump intervienne pour mettre fin à la vente de weed légale dans le Colorado (et dans six autres États, ainsi qu’à Washington, D.C.), l’État est sur le point de battre de nouveaux records. Les ventes ont augmenté de 30 pour cent dans les premiers mois de 2017, par rapport à la même période l’année dernière. Les dispensaires ont vendu pour près de 235 millions de dollars de weed.

Le nouveau budget du Colorado alloue 15,3 millions de dollars (récupérés grâce aux taxes sur la weed) pour financer « des logements permanents et une aide au relogement à ceux qui souffrent de problèmes de santé comportementale, mais aussi à ceux qui risquent de perdre leur logement. » Le bureau du gouverneur indique que l’argent va permettre de « réduire les taux d’incarcération, d’hospitalisation et d’itinérance pour nombre de citoyens vulnérables du Colorado. » 7,1 millions de dollars permettront de « mettre un terme à l’utilisation de la prison pour traiter ceux qui souffrent de problèmes psychiatriques » en facilitant l’accès à « des services plus appropriés en dehors du système judiciaire. »

Le Département de l’Éducation de l’État va recevoir une enveloppe supplémentaire de 9,7 millions de dollars (provenant de la taxe sur la weed) pour que 150 spécialistes de la santé interviennent dans les lycées pour venir en aide aux étudiants qui souffrent d’une addiction ou de problèmes comportementaux.

Le nouveau budget va aussi allouer un demi-million de dollars pour les deux prochaines années, pour financer une programme pilote visant à déployer des infirmières spécialisées pour traiter l’épidémie d’opiacés dans deux comtés particulièrement touchés.

Cet argent pourra être dépensé de la sorte uniquement si le Département de la Justice continue de permettre aux États de légaliser la weed. Pour le moment, les autorités maintiennent l’approche du laisser-faire, préférée par l’administration Obama, mais cela pourrait bientôt changer. Le procureur général, Jeff Sessions, a récemment demandé à son lieutenant Steve Cook – un féroce anti-drogue qui prône le retour de sanctions plus dures pour les consommateurs – d’étudier l’actuelle position du Département de la Justice sur la marijuana.

Source : Vice