Terrorisme: le Maroc évite à la France un bain de sang

Grâce à des informations fournies par les services marocains, la France a pu éviter un véritable bain de sang en mettant hors d’état de nuire une nouvelle cellule terroriste opérant près de Paris.

terrori

Trois personnes ont été arrêtées à Paris, mercredi 6 septembre au soir, pour leurs relations présumées avec des réseaux terroristes démantelés récemment au Maroc. Le quotidien Al Ahdath Al Maghribia précise, dans son édition du vendredi 8 septembre, que l’arrestation de ces individus s’est faite grâce aux informations fournies par les services marocains, qui ont ainsi permis d’éviter un véritable bain de sang.

Lors de l’opération menée par les services français, des explosifs et équipements dangereux ont été trouvés en possession des présumés terroristes. Des sources proches de l’enquête ont même affirmé que plusieurs bonbonnes de gaz, des produits chimiques et d’autres matières entrant dans la fabrication d’explosifs ont été retrouvés dans l’appartement perquisitionné à Villejuif, près de Paris.

Les policiers ont découvert 10 litres de produits permettant la fabrication de TATP, un explosif artisanal instable utilisé dans les récents attentats en Europe et baptisé par Daech «la mère de Satan».

Al Ahdath Al Maghribia ajoute que deux personnes d’origine marocaine ont été arrêtées dans le cadre de cette affaire. Par ailleurs, cette cellule pourrait avoir des liens avec celles qui ont perpétré les attentats de Barcelone et de Cambrils en Espagne, en août dernier. Des produits semblables à ceux détenus par la cellule d’Espagne ont en effet été retrouvés en France.

Le journal ne manque pas de souligner que cette opération intervient dans un contexte où le Maroc et la France ont considérablement renforcé leur coopération sécuritaire. De même, les services marocains et leurs homologues espagnols poursuivent leurs efforts conjoints pour élucider tous les contours des attentats qui ont meurtri l’Espagne.

Source : le360.ma