Top 7 des villas de milliardaire français à Saint-Tropez

Bien à l’ombre, loin des paparazzis et plein de fic, que les stars du business (Bouygues, Pinault, Arnaud, Seydoux et bien d’autres) prennent leurs quartiers d’été dans leurs luxueuses propriétés.

villas de milliardaire

Stéphane Courbit : 122ème fortune de France. Fortune faite, l’ex-patron d’Endemol qui se bat durement dans l’univers des paris sportifs, s’est fait construire une vaste villa moderne à la pointe du Capon, l’un des lieux les plus sauvages de la presqu’île. Très discret, il y coule des étés familiaux. Sur les plages privées, il a ses habitudes aux Jumeaux, un lieu moins m’as-tu vu que le Nikki Beach. Signe d’un vrai amoureux de la presqu’île : Stéphane Courbit a fêté son mariage à Saint-Tropez?! On l’aperçoit aussi de temps à autre sur le port, chez Sénéquier, à l’heure de l’apéritif. L’an dernier, il taquinait même le cochonnet place des Lices au côté du tennisman Fabrice Santoro, à l’occasion du Classic Tennis Tour.

villas de milliardaire

Vincent Bolloré : 8ème fortune de France. Même à Saint-Tropez, Vincent Bolloré joue les raiders : il a mis la main sur tous les terrains en vente autour de sa maison, située dans la délicieuse baie des Canoubiers. Pour y parvenir, le patron, qui a maintes fois déclaré ne pas vouloir prendre sa retraite avant 2022, a le temps devant lui : du coup, il n’a pas hésité à acheter certains lots en viager?! Il possède par ailleurs la Bastide blanche, un magnifique domaine viticole situé entre le cap Taillat et le cap Lardier, sur la commune de Ramatuelle. Un site exceptionnel : le vignoble de 15 hectares descend jusqu’à une plage de sable immaculée, encadrée de falaise. Mais il ne s’y est jamais installé.

villas de milliardaire

Albert Frère : le baron belge a jeté l’ancre il y a plusieurs décennies à Saint-Tropez, où la communauté belge fait partie du paysage. A tel point que certaines plages ont été rebaptisées par les locaux « plages des Belges ». Donnant l’exemple, le roi des Belges fut des premières fêtes, du temps mythique de Françoise Sagan, Brigitte Bardot, ou encore Roger Vadim… Dans le domaine des Parcs, la propriété d’Albert Frère est voisine de celle de son ami et partenaire en affaires Bernard Arnault.

villas de milliardaire

François Pinault : 7ème fortune de France. Agrémentée d’un superbe jardin, la propriété des Pinault possède un espace de vie séparé pour les amis », nous confie un Tropézien. C’était cet espace qui hébergea, pendant deux décennies, des hôtes célèbres : Jacques et Bernadette Chirac, le couple présidentiel reçu chaque été chez le fondateur de PPR, l’ancien président de la République s’étant fait une spécialité des virées chez Sénéquier, l’institution du port, qui ont fait le bonheur des paparazzis.

7510915

Norbert D’entressangle, 79ème fortune de France. L’hiver à Megève, l’été à Saint-Tropez. La propriété du transporteur – patron du groupe de logistique pesant 4 milliards d’euros – est l’une des plus belles des Parcs de Saint-Tropez. Elle se situe à moins de 100 mètres de celle du milliardaire égyptien Mohamed al-Fayed, l’ancien patron des magasins Harrods. Dans le même voisinage, on trouve une autre villa mythique, la fameuse Madrague de Brigitte Bardot.. Contraint par la réglementation tropézienne qui limite à 400 mètres carrés les surfaces habitables, l’entrepreneur lyonnais s’est agrandi en rachetant des maisons voisines – à l’instar de Vincent Bolloré aux Canoubiers.

7510913

Jacques Essebag, dit Arthur : 224ème fortune de France. Dernier venu au club des exilés fiscaux, il s’est installé en Belgique. Domicilié fiscalement à Uccle, l’ex-présentateur des Enfants de la télé changera-t-il ses habitudes estivales?? Fini, les virées en mer et les sorties sur le port avec son ami Dany Boon ou son complice Stéphane Courbit?? Rien n’est moins sûr…

7510911

Bernard Arnault, 1ère fortune de France. Le village varois est devenu une immense vitrine de la multinationale du luxe de l’homme le plus riche de France. Comme au Monopoly, elle a acheté des rues entières : les marques LVMH s’égrènent comme les perles d’un sautoir haute couture. Vuitton, Fred, Fendi, Pucci, Kenzo, Céline, Dior… Les commerçants locaux, eux, l’ont mauvaise. « En achetant tous les fonds de commerce, Bernard Arnault a fait flamber les prix.