Une députée italienne veut punir les parents qui imposent un régime vegan à leurs enfants

La députée conservatrice italienne Elvira Savino va présenter une proposition de loi prévoyant une peine d’un an de prison pour les parents qui retireraient les produits d’origine animale de l’assiette de leurs enfants.

legumes

Envoyer les parents qui obligent leurs enfants à manger vegan derrière les barreaux. C’est l’idée d’une députée conservatrice italienne, qui voudrait sanctionner d’un an de réclusion les parents qui imposent « un régime alimentaire les privant d’éléments essentiels à leur croissance saine et équilibrée ».

Dans le viseur d’Elvira Savino : les régimes végans, c’est-à-dire sans aucun produit d’origine animale (viande, poisson, œufs, fromage ou lait, etc.). Comme le rappelle le Huffington Post, qui a repéré l’information, la députée fait cette proposition dans un contexte bien particulier.

Une peine alourdie si l’enfant a moins de 3 ans

En l’espace de quelques
mois en Italie, quatre enfants soumis à ce régime alimentaire ont en effet été ont été hospitalisés pour malnutrition en Italie. L’élue estime que priver ses enfants de poisson, de viande et de tous les produits d’origine animale entraînerait des carences en vitamines D et B12, en zinc, en fer et en oméga-3.

Dans son texte, la députée Forza Italia propose d’alourdir la peine de douze mois de prison supplémentaires si les enfants contraints d’adopter un tel régime alimentaire sont âgés de moins de trois ans. Un emprisonnement encore plus long serait envisagé si ce régime entraînait une « maladie », ou pire, un décès.

Une proposition qui ne fait pas l’unanimité

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce texte est loin de faire l’unanimité. Selon l’American Dietetic Association, le régime vegan peut être adapté aux besoins des enfants, mais avec certaines précautions : il faut notamment veiller aux apports en vitamine B12, indispensable à la fabrication des globules rouges. Si cette vitamine est surtout présente dans les œufs ou la viande, elle peut aussi se trouver dans certaines algues comme la chlorelle, l’herbe de blé et le miso (une pâte de soja japonaise).

Mais Elvira Savino se défend de cibler les seuls adeptes du régime vegan. Les parents proposant à leur enfant une alimentation trop riche, trop sucrée ou trop grasse sont aussi ciblés dans cette proposition de loi.

Source : Metronews