VIDÉO – Pour Mélenchon, « Le Pen arrive troisième […] après Macron, l’abstention et les votes blancs »

En commentant les résultats du second tour, dimanche 7 mai, Jean-Luc Mélenchon n’a pu s’empêcher de lancer une vérité à Marine Le Pen, finaliste malheureuse de l’élection présidentielle.

Le quatrième homme du premier tour de l’élection présidentielle était d’humeur taquine, dimanche 7 mai, après la défaite de Marine Le Pen au second tour de l’élection présidentielle. Après avoir critiqué « la présidence la plus lamentable de la Ve République » qui s’achève, il s’est félicité que « Madame Le Pen arrive la troisième de ce deuxième tour, derrière Monsieur Macron, les abstentions, les bulletins blancs et nuls. »

Difficile de contredire le leader de la France insoumise, très critiqué durant l’entre-deux-tours pour n’avoir pas appelé nominativement à voter Emmanuel Macron, et en se contentant d’appeler à ne donner « aucune voix à l’extrême droite ». En effet, la candidate du Front national a recueilli autour de 11 millions de voix, à l’occasion du second tour. Avec 25,8% des inscrits, les abstentionnistes sont plus de 12 millions, et si l’on compte les votes blancs et nuls, ce sont 16,5 millions de Français qui ont refusé de s’exprimer en faveur de l’un ou l’autre candidat.

Les législatives en ligne de mire

Pour Jean-Luc Mélenchon, le clin d’oeil ressemble à un appel du pied à ses électeurs, pour lui qui a fait des élections législatives un rendez-vous incontournable pour poursuivre la dynamique de son mouvement. La consultation menée par la France insoumise avait en effet démontré, le 2 mai, que l’électorat du député européen avait une plus grande appétence que la moyenne pour l’abstention, le vote blanc ou nul, à l’occasion du second tour. « Une nouvelle majorité parlementaire est possible autour de nous », a-t-il assuré, lui qui s’envisageait parfaitement Premier ministre d’Emmanuel Macron, lundi 1er mai sur TF1.

Source : LCI